Thetford demande à Couillard de remplir ses promesses de 2014

Philippe Couillard... (Archives La Presse)

Agrandir

Philippe Couillard

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La région de Thetford Mines réclame que le gouvernement québécois tienne ses promesses d'aide à la suite du bannissement de l'industrie de l'amiante.

Alexandre Brousseau et Paul Vachon... - image 1.0

Agrandir

Alexandre Brousseau et Paul Vachon

La Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) et la MRC des Appalaches se disent «fort déçues de l'accompagnement et du support» promis, lors de fermeture de l'industrie ayant fait tourner la région pendant près de 150 ans.

« Notre région a toujours soutenu haut et fort que les impacts économiques, sociaux et environnementaux, engendrés par une décision gouvernementale de mettre fin à l'exploitation des mines d'amiante chrysotile au Québec, nécessitent un soutien particulier et adapté», a indiqué le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon.

«Il faut se souvenir que la région d'Asbestos s'est vu consentir par le gouvernement du Québec, un fonds spécial de 50 millions de dollars pour faire face à cette décision ! Il demeure une flagrante iniquité.»

Lors de la dernière campagne électorale en 2014, Philippe Couillard mentionnait clairement vouloir soutenir cette région qui traversait une «période difficile».

«Depuis ce temps, nous avons interpellé, à maintes reprises, le gouvernement du Québec pour lui faire part de nos problèmes et de nos besoins et ce, sans aucun succès», assure Marc-Alexandre Brousseau, maire de la ville de Thetford Mines et président de la Société de développement économique de la région de Thetford.

Des projets «structurants, porteurs et nécessaires pour notre région» seraient en péril sans une intervention rapide du gouvernement Couillard, insistent les représentants de la région. Des solutions peuvent être proposées, entre autres, dans le dossier d'extension du réseau gazier sur notre territoire, disent-ils.

L'aide promise doit être accordée maintenant, grâce à une «intervention politique rapide est urgente».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer