Une aide d'un million $ pour l'Observatoire du Mont-Mégantic

Le directeur de l'Observatoire du Mont-Mégantic, René Doyon,... (Spectre Média : Jessica Garneau)

Agrandir

Le directeur de l'Observatoire du Mont-Mégantic, René Doyon, a salué la collaboration entre les chercheurs, les universités de Montréal et Laval, et le gouvernement fédéral , ce qui assure la poursuite de la mission de l'Observatoire pour les deux prochaines années.

Spectre Média : Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(SHERBROOKE) L'avenir de l'Observatoire du Mont-Mégantic est assuré au moins pour les deux prochaines années. Une contribution non remboursable d'un million$ vient de lui être annoncée, octroyée à l'Université de Montréal qui en assure la gestion, de la part du Programme de développement économique du Québec, géré par Développement économique Canada (DEC).

L'annonce en a été faite jeudi après-midi, à l'ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic, par la ministre Marie-Claude Bibeau, du Développement international et de la Francophonie, députée de Compton-Stanstead, au nom du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, aussi responsable de DEC.

Cette aide financière permettra à l'Observatoire de réaliser de nouveaux projets de développement technologique et scientifique, des activités d'innovation de pointe en optique-photonique, entre autres, de même que l'entretien des installations de l'Observatoire.

«Les organismes et les entreprises doivent pouvoir compter sur des ressources adéquates pour développer des produits novateurs et des projets technologiques et scientifiques. Le gouvernement du Canada investit dans les infrastructures du savoir, dont il s'agit ici d'un excellent exemple. Nous sommes fiers de soutenir l'Observatoire et ses activités essentielles à la vitalité de notre région, qui ont des retombées positives aussi pour les MRC du Haut-Saint-François et du Granit. Je souhaite les meilleurs des succès à la communauté scientifique, a déclaré Mme Bibeau. C'est unanime l'importance de l'Observatoire du Mont-Mégantic, pour nous, dans la région.»

Le gouvernement fédéral a décidé de soutenir le pôle d'innovation technologique de calibre mondial qu'est l'Observatoire. Construit au sommet du mont Mégantic en 1978, il a pour mission la recherche de pointe en astronomie, en astrophysique, de même que la formation et la promotion de l'astronomie auprès du grand public.

Des laboratoires d'astrophysique expérimentale, situés sur les campus de l'Université de Montréal et de l'Université Laval, sont également reliés à l'Observatoire du Mont-Mégantic.

Le préfet de la MRC du Haut-Saint-François, Robert Roy, accompagné par la préfète de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, s'est réjoui de l'importante annonce pour la région.

«Je salue le travail soutenu du Comité de survie de l'Observatoire qui nous apporte une grande fierté. Nous formons une équipe, les trois partenaires dans la Réserve internationale de ciel étoilé, le Haut-Saint-François, le Granit et Sherbrooke. C'est important pour notre économie touristique, car il passe ici plus de 100 000 visiteurs chaque année. Cela va nous donner deux ans de plus pour mettre sur pied une structure solide avec des nouveaux partenaires, pour assurer la pérennité de l'Observatoire», a confié M. Roy. «L'Observatoire fournit aussi la thématique du Parc national du Mont-Mégantic, soit l'astronomie.»

Pour le directeur de l'Observatoire, René Doyon, il s'agit de bien plus qu'une bonne nouvelle.

«La vraie nouvelle derrière cette aide d'un million se résume par le mot collaboration. C'est le mot-clé. Il y a deux ans, on annonçait malheureusement la fermeture de l'Observatoire. Mais deux ans plus tard, grâce au dynamisme et au travail de différents partenaires, les chercheurs, les universités de Montréal et Laval, le leadership que prend le gouvernement fédéral, voilà la solution pour l'Observatoire. Je suis très optimiste pour le futur», s'est exclamé M. Doyon.

Il a ensuite évoqué le 40e anniversaire de l'Observatoire en 2018, qui coïncidera avec le lancement du nouveau télescope spatial James Webb, une collaboration de l'Observatoire avec la NASA, l'Agence spatiale canadienne et son homologue américaine, mais dont l'Observatoire du Mont-Mégantic constitue le centre nerveux du projet. «Depuis 15 ou 20 ans, l'Observatoire a vu son rayonnement augmenter beaucoup à l'international.»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer