CIUSSS : des centaines de postes à combler

Des représentants du CIUSSS de l'Estrie - CHUS... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Des représentants du CIUSSS de l'Estrie - CHUS ont rencontré les médias pour faire le point la pénurie de main-d'oeuvre en santé et services sociaux sur le territoire. On voit ici Sylvie Moreault directrice du programme soutien à l'autonomie des personnes agés, Gilles Michaud, directeur des ressources humaines des communications et des affaires juridiques, Lise lamontagne, directrice des soins infirmiers, et Sasha Cardinal, directrice adjointe au service en ressources humaines

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La direction du CIUSSS de l'Estrie - CHUS a entrepris un blitz de recrutement de personnel pour faire face à une importante pénurie de main-d'oeuvre. Des centaines de postes sont à combler au cours des prochains mois.

Préoccupées par la situation, les directions de l'établissement ont avancé des solutions afin de surmonter ces défis hors du commun. Après des sorties publiques de membres du personnel et de proches de patients en soin de longue durée, on a fait le point sur cette situation problématique.

En plus de faire flèche de tout bois pour recruter, on devra aussi s'attaquer à la gestion de la main-d'oeuvre, notamment en rendant plus attractifs les postes du réseau estrien. On veut aussi retenir les employés et améliorer l'absentéisme, a Gilles Michaud, directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques (DRHCAJ).

«Nous allons travailler avec les maisons d'enseignement et nos partenaires les syndicats», a-t-il souvent répété en conférence de presse tenue jeudi.

«Chaque année, ce sont de 2000 à 2500 personnes qui sont embauchées. Toutefois, 89 pour cent du nouveau personnel ne fait que combler des besoins de remplacement, comme des départs en congé de maternité ou en congé de maladie. Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS recrute un maximum de candidats intéressés tout en considérant la capacité d'accueil des équipes. »

Ainsi, on a recruté pas moins de 331 préposés aux bénéficiaires (PAB) depuis avril dernier. On devra en trouver pas moins de 296 PAB d'ici juin. Si on a pu combler 250 postes d'infirmières au cours de la dernière année, on devra en attirer 217 autres pour l'été prochain. Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS compte 58 infirmières auxiliaires de plus depuis avril 2016. On en veut 92 supplémentaires.

Au chapitre des agentes administratives, le travail a été impressionnant, mais il n'est pas terminé. On devra en ajouter 100 aux 195 déjà recrutées dans les 11 derniers mois.

«Dans un contexte où la mise en place de stratégies d'attraction n'est pas suffisante pour répondre aux problématiques de pénurie, il convient d'accorder une importance particulière à la révision des pratiques professionnelles », mentionne Lise Montagne, directrice des soins infirmiers.

«Par exemple, la révision du programme d'accueil et d'intégration du nouveau personnel, ainsi que la réorganisation du travail.»

On a dû aussi composer avec le regroupement de quatorze établissements de santé possédant chacun leurs procédures internes, a souligné Sasha Cardinal, adjointe au directeur de la DRHCAJ. Le changement de pratique que cela implique est considérable.

On a été de salon d'emplois et on participera à d'autres dans les prochaines semaines. Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS aura son stand au Salon Priorité emploi de Sherbrooke en fin de semaine. «Nous avons bon espoir de pouvoir combler nos besoins», assure Mme Cardinal.

«On remarque des pénuries ailleurs dans la province. Nous avons été habitués à ce genre de situation de recrutement au cours des dernières années, mais cette année c'est plus important.»

«Situation particulière»

On a abordé la question de «la situation particulière des CHSLD», où le manque de personnel est particulièrement criant. « Nous reconnaissons que le personnel est à bout de souffle. Ce sont des hommes et des femmes qui travaillent sans relâche pour offrir aux résidents toute leur attention, leurs soins, leur écoute et leur soutien qu'ils requièrent», mentionne Sylvie Moreault, directrice du programme soutien à l'autonomie des personnes âgées.

«Leur apport est primordial. Ils prennent soin d'humains de plus en plus vulnérables.»

Les candidats intéressés par un poste au CIUSSS de l'Estrie - CHUS peuvent visiter l'équipe de recruteurs présents au Salon priorité emploi ou peuvent visiter la section emplois du site santeestrie.qc.ca.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer