SQ: le capitaine Daniel Campagna pilote cinq points de services

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Beaucoup de changements sont survenus, depuis un an, dans la vie du lieutenant de la Sûreté du Québec Daniel Campagna, d'abord muté du poste de la MRC du Granit, à Lac-Mégantic, à celui de la MRC de Brome-Missisquoi, à Dunham, et promu au grade de capitaine.

Ce natif de Lac-Mégantic vient de prendre de nouvelles responsabilités en acceptant de piloter cinq points de services, l'équivalent des anciens postes de la SQ des MRC du Granit, du Haut-Saint-François, de Coaticook, des Sources et du Val-Saint-François.

« La restructuration de la SQ vise l'efficacité et la performance. Nous menons un projet-pilote dans quatre districts, Nord, Sud, Est et Ouest », explique-t-il. « Il s'agit d'établir des centres de services qui consistent à regrouper des postes en points de services, pour être plus efficaces, mais ce n'est nullement une centralisation. C'est plutôt fondé sur l'entraide et le partage », dit-il. « Cela nous permet une vision régionale, par exemple sur des problèmes comme la cybercriminalité qui est en hausse, versus les intrusions par effraction qui sont en baisse. »

« Nous travaillons donc plus par spécialisation. Chaque point de services est dirigé par un responsable qui consacre davantage son temps à la gestion des opérations policières, alors que mon travail relève plus de la gestion et de l'administration. Les gens du centre de services, comme tâches administratives, s'occupent des horaires de travail, de la gestion du parc automobile, des équipements matériels, etc. Ce qui peut se faire par des personnes qui ne sont pas policiers. Il y a également un nouveau modèle de coordination régionale des enquêtes. »

Chaque MRC conserve son autonomie et les priorités demeurent, sans jouer sur les effectifs policiers. Dans le calendrier de cette réorganisation, ces changements devaient survenir un peu plus tard, mais ils ont été décidés dès le 23 novembre 2016.

« En tant que capitaine, j'assume la cohésion. Il y a deux lieutenants, Yves Beaudoin et Frédéric Pelletier, qui m'appuient dans ces nouvelles tâches, avec deux civils qui effectuent des tâches administratives. Des sergents demeurent responsables dans les cinq postes que nous coordonnons. C'est une structure déconcentrée avec des nouveaux emplois qui ont été créés. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer