Pas d'échéancier pour le prolongement de la 410

Le député de Sherbrooke et ministre responsable de... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le député de Sherbrooke et ministre responsable de l'Estrie, Luc Fortin, a annoncé des investissements de plus de 156 M$ dans le réseau routier estrien, soit 32 M$ de plus qu'à pareille date l'an dernier. Une part importante des sommes supplémentaires devraient être consacrée au prolongement de l'autoroute 410 jusqu'à la route 108.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Québec injectera 32 M$ de plus dans le réseau routier estrien d'ici 2019 pour un total de 156,5 M$. Mais il est encore trop tôt pour dire à quel moment le prolongement de l'autoroute 410 au sud de Sherbrooke sera complété jusqu'à la route 108 à l'est de Lennoxville.

Québec injectera 32 M$ de plus dans le... (Infographie La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Infographie La Tribune

Au moment de dévoiler la programmation routière 2017-2019, le ministre responsable de la région de l'Estrie, Luc Fortin, n'a pas voulu se prononcer sur l'échéancier du prolongement de l'autoroute 410 puisque l'échéancier, a-t-il dit, est lié à l'acquisition des terrains par le ministère des Transports. Il a toutefois précisé que le prolongement de la 410 allait obtenir « la part du lion » des 32 M$ supplémentaires annoncés vendredi.

« Nous allons pouvoir donner l'échéancier pour la poursuite des travaux de l'autoroute 410 une fois que nous aurons complété le processus d'acquisition, a indiqué M. Fortin. On a appris des expériences passées. On ne veut pas créer de surenchère quant à la valeur des terrains. Mais je peux vous dire qu'à ce stade-ci les travaux vont bien et qu'on pourra aller en construction assez rapidement », a indiqué le député de Sherbrooke qui était accompagné de son collègue et député d'Orford, Pierre Reid, pour le dévoilement des investissements routiers (voir tableau).

Ainsi, des 156 M$ qui seront investis d'ici 2019, 77 M$ iront à la conservation des chaussées, 40 M$ à la conservation des structures, 31 M$ au développement du réseau routier et 9 M$ à l'amélioration du réseau routier. Au total, ces investissements nécessiteront l'ouverture de 156 chantiers tout en créant ou maintenant 1005 emplois, selon les chiffres du Ministère des Transports du Québec (MTQ).

Concernant le prolongement de l'autoroute 410, M. Fortin a indiqué que les plans et devis en préparation prévoient le déplacement d'une partie de la route 108. Selon les cartes topographiques exposées lors de la conférence de presse, le point de jonction entre l'autoroute 410 et la route 108 se trouve toujours à l'ouest de la ferme expérimentale, à proximité du chemin Glenday.

Travaux sur la 55

L'autoroute 55 sera elle aussi le théâtre de travaux importants sur différentes portions de son tracé.

Ainsi, le pont qui enjambe l'autoroute 10 à l'est de Magog sera reconstruit. Des travaux d'asphaltage sont aussi prévus à la hauteur de Stanstead-Est et Ulverton, tandis qu'un système d'éclairage sera installé à la sortie 29 à la hauteur de Sainte-Catherine-de-Hatley.

Luc Fortin a également annoncé que le pont Aylmer, situé au centre-ville de Sherbrooke, fera l'objet de travaux d'ici les deux prochaines années. Ces travaux seront toutefois effectués après ceux déjà prévus au pont Joffre (rue Galt) afin de ne pas nuire à la circulation dans le centre-ville.

Pont des Grandes-Fourches

Pour ce qui est du pont des Grandes-Fourches, le député Fortin a déclaré qu'une annonce pourrait être faite dès cette année, une fois le partage des coûts établis entre la Ville et le Ministère.

« Il n'y a pas de montants prévus dans l'annonce d'aujourd'hui, mais il n'est pas impossible de croire que l'on pourrait faire une annonce au cours de l'année. Nous n'aurons pas besoin d'attendre la prochaine programmation routière pour faire cette annonce. Aussitôt que nous aurons un protocole d'entente avec la Ville de Sherbrooke nous serons en mesure de faire une annonce. »

Des syndiqués du MTQ dénoncent la sous-traitance

Des employés syndiqués du ministère des Transports ont profité du dévoilement des investissements routiers en Estrie pour dénoncer le fait que le MTQ fait de plus en plus appel à des sous-traitants au lieu d'utiliser ses propres employés pour effectuer ses travaux.

Le président régional du SFPQ, Frédérick Dagenais, a profité de la présence du ministre responsable de l'Estrie, Luc Fortin, dans les locaux du MTQ vendredi pour dénoncer cette situation qui, selon lui, engendre une augmentation des coûts en plus de manquer de transparence.

« Le gouvernement du Québec est trop dépendant de la sous-traitance. Ce qu'on prétend et ce qu'on croit, c'est que ça coûte plus cher de faire les travaux à l'externe plutôt qu'à l'interne », a déclaré le leader syndical.

Le porte-parole du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) reconnaît que celui-ci a accès au processus d'appel d'offres, mais que le processus manque néanmoins de transparence.

« On voit effectivement les contrats, mais on ne voit pas l'analyse. On n'a pas accès aux chiffres qui servent à faire l'analyse. J'aimerais ça être confiant, mais avec ce qui s'est passé dans les dernières années, on a un doute... À notre avis, plus il y a de sous-traitance, plus il y a de risque de collusion », affirme M. Dagenais.

« Ce qu'on demande au gouvernement, c'est de faire preuve de transparence. Si vous n'avez rien à cacher, montrez-nous les chiffres. On ne pourra que constater que ça coûte moins cher... »

Selon M. Dagenais, le recours à la sous-traitance a permis au Ministère de supprimer près d'un millier de postes au MTQ entre 2011 et 2015.

Le ministre Fortin a invité les représentants syndicaux à une rencontre à huis clos au terme de la conférence de presse. Aucune déclaration n'a été émise au terme des échanges.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer