Stationnements du CIUSSS : un arbitre est nommé

La direction du CIUSSS de l'Estrie et la CSN se retrouveront devant un arbitre... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La direction du CIUSSS de l'Estrie et la CSN se retrouveront devant un arbitre pour débattre du litige de l'impartition (privatisation) de la gestion des stationnements des établissements de santé.

Le greffe des affaires sociales a nommé l'arbitre en chef Me François Hamelin pour entendre les réclamations du syndicat dans le débat qui l'oppose au CIUSSS de l'Estrie - CHUS sur la question.

La CSN accueille favorablement cette nomination. « C'est une très bonne nouvelle que l'arbitre en chef décide d'entendre les parties sur la demande de sauvegarde pour sursoir à l'attribution du contrat», lance Laurent-Paul Maheux, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux - CSN (FSSS-CSN) en Estrie.

«C'est dans le meilleur intérêt de la population de même que des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS.»

Rappelons que la CSN souhaitait présenter une alternative publique à la décision du CIUSSS de l'Estrie-CHUS d'impartir au privé la gestion de sa centaine de parcs de stationnement. Or, pour une question de mésentente par rapport aux délais, le processus a pris fin. Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS avait décidé d'aller de l'avant avec l'étude des réponses à son appel d'offres.

La direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS souhaite impartir la gestion de son parc de 115 stationnements. Un appel d'offres a été publié en ce sens en février dernier.

Depuis la nomination de Me Hamelin à titre d'arbitre, des échanges, bien que brefs, ont eu lieu jeudi dernier entre l'employeur et le syndicat, note la CSN dans un communiqué de presse diffusé mercredi matin. Ils furent suivis d'autres échanges entre la procureure syndicale et celle de l'employeur, vendredi en fin d'après-midi.

«Ces échanges portent sur un règlement des griefs qui accorderait un délai raisonnable au syndicat afin de présenter une alternative à l'impartition de la gestion du parc de stationnement, sous réserve d'un engagement formel du CIUSSS de l'Estrie - CHUS de sursoir à l'attribution du contrat de gestion afin d'entendre et apprécier la proposition syndicale», précise-t-on.

Le syndicat est en attente d'une réponse de l'employeur par la voie des procureurs au dossier.

«La CSN fait toujours circuler une pétition invitant la population à demander au conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie - CHUS de revenir sur sa décision d'augmenter les tarifs des stationnements des établissements de la région et de procéder à une privatisation», souligne-t-on.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer