Un étudiant de Sherbrooke au Forum jeunesse pancanadien

Jonathan Savard, un étudiant au Cégep de Sherbrooke,... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Jonathan Savard, un étudiant au Cégep de Sherbrooke, s'envolera pour Calgary mercredi afin de participer au Forum jeunesse pancanadien de la Fédération de la jeunesse canadienne-française.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Jonathan Savard, un étudiant du Cégep de Sherbrooke grandement impliqué dans sa communauté, fera partie des 75 jeunes Canadiens qui se réuniront à Calgary du 15 au 19 février pour le Forum jeunesse pancanadien.

Organisé par la Fédération de la jeunesse canadienne-française, le Forum jeunesse pancanadien rassemble tous les deux ans des jeunes francophones âgés de 14 à 25 ans de partout au pays pour leur permettre de discuter des enjeux qui les préoccupent et des moyens à mettre en place pour intervenir de façon concrète.

« Cette année, le thème est «Le Canada de demain imaginé par la jeunesse d'aujourd'hui». On va aborder plusieurs sujets comme la réconciliation avec les peuples autochtones, l'inclusion de la communauté LGBTQ+ et la valorisation de la langue française », explique Jonathan Savard.

« On va rencontrer le Conseil jeunesse du premier ministre et des députés locaux, ajoute-t-il. Il va aussi y avoir plein d'ateliers pour faire entendre la voix des jeunes francophones du Canada. »

Âgé de 19 ans, Jonathan Savard a multiplié, au cours des dernières années, ses engagements dans son milieu, en oeuvrant surtout auprès du Parti québécois. Il est notamment membre du conseil exécutif du comité souverainiste de l'Association étudiante du Cégep de Sherbrooke, fondateur d'une entreprise d'impôt étudiante et ancien conseiller municipal jeunesse de Magog. L'an dernier, il a également participé au Forum pour jeunes Canadiens à Ottawa.

« C'est grâce à mes expériences passées et à ma capacité à bien représenter les jeunes de ma communauté que j'ai été sélectionné pour le Forum jeunesse pancanadien », souligne l'étudiant en sciences humaines, profil administration.

Les préoccupations des jeunes

Avant de s'envoler vers Calgary avec les trois autres Québécois qui ont été choisis pour prendre part au Forum, il était primordial pour Jonathan Savard de prendre le pouls des jeunes qui l'entourent, afin de pouvoir témoigner des questions qui leur importent.

« Au Cégep de Sherbrooke, notre comité souverainiste vise à informer les étudiants et à débattre avec eux sur différents enjeux, alors c'est un des moyens qui m'a permis de rejoindre beaucoup de gens, indique-t-il. Aussi, j'ai lancé des groupes de discussion en ligne pour mieux connaître les préoccupations des jeunes de ma communauté. »

Et quels constats a-t-il tirés de ces initiatives? « Je dirais que les jeunes d'aujourd'hui se préoccupent énormément de la confiance envers notre démocratie, dit M. Savard. Je pense que la confiance envers nos institutions démocratiques a été beaucoup ébranlée, et ça touche les jeunes, parce que j'en vois beaucoup qui veulent s'impliquer en politique, mais qui n'osent pas, soit parce que c'est tabou d'être associé à un parti politique ou parce qu'ils pensent que ça n'aura pas de réels impacts. »

« Je crois que le premier moyen d'enrayer le cynisme en politique chez les jeunes, et ça me tient vraiment à coeur, c'est d'arrêter de faire des simulations d'élections ou des activités concernant la politique chez les jeunes avec des faux partis. Souvent, on fait ces choses-là en utilisant des faux noms, et on reste plus au niveau de la théorie, plutôt que d'aller dans le concret. »

Le Sherbrookois est convaincu que le Forum jeunesse pancanadien 2017 permettra de cibler des solutions tangibles pour contribuer au développement des communautés.

« Jusqu'à maintenant, je me suis beaucoup impliqué en politique au Québec, mais je pense que c'est important aussi de s'ouvrir à ce qui se passe ailleurs, pour être mieux capable de s'occuper de notre communauté. Je pense que ça va être une occasion unique de rencontrer des jeunes de partout au Canada, avec des points de vue différents, des nouvelles façons de voir les choses », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer