La C.S. des Appalaches a dû rebâtir son réseau informatique

La Commisson scolaire des Appalaches, victime d'une cyberattaque... (123RF)

Agrandir

La Commisson scolaire des Appalaches, victime d'une cyberattaque le 4 septembre dernier, a été forcée de reconstruire en entier son système informatique. Ces travaux ont entraîné des dépenses de quelques centaines de milliers de dollars.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) La Commisson scolaire des Appalaches, victime d'une cyberattaque le 4 septembre dernier, a été forcée de reconstruire en entier son système informatique. Ces travaux ont entraîné des dépenses de quelques centaines de milliers de dollars.

« Il n'y aura pas d'augmentation de la taxe scolaire associée à cette situation », a affirmé le président de la Commission scolaire, Denis Langlois.

Celui-ci a confirmé qu'a la suite de cette intrusion informatique, la CSA a reçu une demande de rançon. « Dans le cas de cette cyberattaque de type ransomware, il n'était pas question pour nous de négocier avec les auteurs de celle-ci. Nous ne voulions pas être associés à un acte criminel », a-t-il précisé en ajoutant que les analyses internes et l'enquête policière n'avaient pas permis d'identifier la source initiale de l'infection ni l'identité des auteurs de la cyberattaque.

Étant donné que tous les systèmes informatiques étaient potentiellement infectés ou susceptibles de l'être, la CSA a pris la décision de tout reconstruire son réseau. Le nouveau directeur général, Jean Roberge, a voulu se faire rassurant en déclarant qu'en aucun cas, cette situation n'a pu causer un impact sur la qualité de l'enseignement offert aux élèves. « L'ensemble du personnel a fait preuve d'une grande compréhension en s'assurant du maintien intégral de l'offre de service à notre clientèle, jeune et adulte », a-t-il confié.

L'enquête, qui a été menée par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, est terminée.

Il aura fallu la collaboration et l'appui du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et de la Société de Gestion du réseau informatique des commissions scolaires pour rétablir la situation dans des délais qualifiés de raisonnables par la CSA, compte tenu de l'ampleur des effets de cette attaque. Les employés du service des technologies de l'information de la CSA assistés de techniciens du MEES et soutenus par certaines commissions scolaires, firmes externes et consultants, ont également été largement mis à contribution.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer