Projet Divertigo : « Les gens sont mal informés »

Devant bientôt accueillir un nouveau parc de jeux... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Devant bientôt accueillir un nouveau parc de jeux aériens, la plage des Cantons est beaucoup moins fréquentée en hiver qu'en été, comme en témoigne cette photo.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Le promoteur du projet de parc de jeux aériens à la plage des Cantons, Marco Patry, s'explique mal les réactions de certains citoyens en lien avec ce qu'il projette de réaliser en bordure du lac Memphrémagog.

« Les gens sont mal informés et l'histoire est montée en épingle. Je m'attendais à ce qu'il y ait des gens inquiets. Par contre, je ne comprends pas les inquiétudes d'une partie des personnes qui se sont manifestées lundi au conseil municipal. Plusieurs habitent relativement loin de l'emplacement choisi pour le futur parc de jeux », estime M. Patry, qui s'est associé à l'homme d'affaires Gilles Bélanger pour concrétiser son projet.

Le promoteur est d'autant plus étonné de la réaction de certaines personnes qu'il a pris des mesures pour atténuer les impacts de son projet sur le voisinage.

« Selon les plans qu'on a faits, les jeux seront disposés sur le terrain de façon à ce qu'ils dérangent le moins possible au point de vue visuel », dit-il.

Marco Patry souligne dans la foulée que le parc sera habituellement fermé après la tombée du jour, ce qui évitera au voisinage de subir d'éventuels désagréments tard en soirée et pendant la nuit. « On n'aura pas de système d'éclairage. Ça me semble aussi un avantage pour les voisins. »

Et le promoteur ajoute que son projet est quasi-irréprochable au plan environnemental. « C'est difficile de trouver une activité plus écologique. Aucun moteur ne sera actionné lors des heures d'exploitation », lance-t-il.

Des cris?

M. Patry reconnaît que des clients pourraient être portés à crier en s'amusant dans les jeux aériens du futur parc. Toutefois, il laisse entendre que les cris ne seront pas particulièrement dérangeants pour le voisinage.

« Des gens lâcheront parfois des cris, mais d'autres resteront bouche bée devant les sensations qu'ils vivront. Ce qui est sûr, c'est que ça ne se comparera pas à un parc forain au niveau sonore », explique le promoteur.

La plage des Cantons n'a pas été le seul emplacement étudié par le promoteur avant le dévoilement de son projet. Mais il est le plus prometteur à ses yeux. « On mise sur la construction de jeux d'un concept urbain, donc on ne cherche pas à se retrouver en pleine nature. En plus, ce qui est intéressant avec la plage des Cantons, c'est qu'elle est assez achalandée. Ça nous aidera à attirer des gens. »

Normalement, le projet sera présenté en détail aux habitants du secteur de la plage des Cantons lors d'une rencontre d'information qui se tiendra à très court terme. « Je pense que cette rencontre va rassurer les gens. À la longue, tout devrait se placer », déclare Marco Patry.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer