Le décès du Dr Daniel Brochu laisse un grand vide à Mégantic

Le Dr Daniel Brochu, très impliqué et très... (Photo fournie)

Agrandir

Le Dr Daniel Brochu, très impliqué et très connu à Lac-Mégantic, est décédé au début de la semaine d'un fulgurant cancer.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Sherbrooke) Ça aurait fait 45 ans que le Dr Daniel Brochu travaillait à l'hôpital de Lac-Mégantic, en 2017, et nul doute qu'il y travaillerait encore si un cancer fulgurant ne l'avait fauché en plein élan, en début de semaine.

Lourde perte pour Lac-Mégantic, où il était devenu une figure emblématique et un modèle de dévouement. Pratiquement toute la population de la région du Granit desservie par l'hôpital a reçu ses soins, à un moment ou à un autre.

Ce natif de Québec a travaillé dans presque tous les départements de l'hôpital et a occupé tous les postes d'importance et d'influence. Ses semaines de travail de 125 heures constituaient des semaines normales, pour lui.

Il a été instigateur de plusieurs cliniques externes, du département régional de médecine générale, père du groupe de médecine familiale (GMF) du Granit, etc. Il s'agit que d'un bref aperçu de ses réalisations.

« Il a travaillé jusqu'au 5 décembre dernier, malgré son cancer de type très rare... Il ne voulait pas quitter abruptement ses patients. C'est très soudain. Il visitait encore la résidence Village Harmonie et les foyers d'hébergement où il avait des clients âgés et il était encore responsable du GMF, jusqu'à la fin. Il était heureux de terminer sa vie ici, car il avait participé à la promotion de la région pour y attirer des médecins et sauver l'hôpital », raconte son épouse, Doris Poulin.

« Il avait à coeur l'hôpital et le CSSS du Granit (...)Ce n'est pas étonnant qu'il ait voulu mourir dans son cher hôpital. Les médecins ressentent déjà son absence de façon marquée. Comme homme, il était très humain, agréable à côtoyer! » témoigne Pierre Latulippe, ex-d.g. du CSSS du Granit.

Son grand ami et associé, Dr Gérard Chaput, soutient « que le Dr Brochu était un monument, sur le plan médical. Il a tout fait, même de l'administration... C'était un homme de paix. Quand il parlait, il n'y avait que des solutions, jamais de problèmes! Et il avait le pardon facile. Un homme amoureux de ses patients, il ne voulait pas qu'ils souffrent, lui qui a tellement souffert dans sa maladie. Il a toujours été très dynamique. C'est triste, car il n'a même pas pu vivre sa retraite ni profiter de la vie. Il faisait encore du bureau le 29 novembre dernier. »

Outre son épouse, il laisse dans le deuil ses deux enfants, ses sept petits-enfants et ses milliers de clients.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer