Une année 2016 occupée pour policiers et avocats dans Drummond

L'adolescente Océanne Pagé-Dufour a été victime de la...

Agrandir

L'adolescente Océanne Pagé-Dufour a été victime de la route en début d'année. L'élève de Saint-Guillaume se rendait à l'école dans une voiture conduite par sa soeur ainée lorsque le véhicule a été impliqué dans une embardée mortelle.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) La région de Drummondville s'est inscrite comme étant la reine des faits divers et judiciaires au cours de l'année 2016. En plus des nombreux incendies, accidents de la route et crimes qui ont ponctué les derniers mois se sont ajoutés plusieurs événements qui ont marqué l'imaginaire d'une manière ou d'une autre.

Des décès survenus sur le territoire, c'est celui du prêtre Donald Lauzière qui a le plus secoué. Le « pape en moto » était impliqué dans une foule de causes. Il était connu et apprécié par une vaste portion de la population.

L'adolescente Océanne Pagé-Dufour a également été victime de la route en début d'année. L'élève de Saint-Guillaume se rendait à l'école dans une voiture conduite par sa soeur ainée lorsque le véhicule a été impliqué dans une embardée mortelle. L'état de la chaussée aurait eu un important rôle à jouer dans cette affaire.

La quasi-noyade de la petite Marylie, à l'aube de son deuxième anniversaire, n'a pas manqué non plus de mouiller bien des yeux. Laissée sans surveillance pendant quelques minutes à peine, la gamine est tombée dans un fossé rempli d'eau. On craint qu'elle conserve des séquelles permanentes de sa mésaventure, et ce, même si la communauté a uni ses forces pour lui procurer un caisson hyperbare.

Plus d'une dizaine de personnes ont été accusées ou ont subi leurs procès en 2016 pour des crimes de nature sexuelle, ce qui a porté plusieurs à se demander ce qu'on pouvait bien retrouver de particulier dans l'eau de Drummondville. Parmi les cas qui ont attiré le plus l'attention, il y a ceux de l'ex-enseignant Conrad Sarazin, condamné pour des crimes commis au tournant des années 1970, du récidiviste Rosaire Laterreur et de l'entraîneur de patin artistique Ian Martinez. Ce dernier a été acquitté.

On se souviendra aussi d'Alexandre Houle qui a été condamné à deux ans de prison pour avoir enfoncé son pénis dans la bouche d'un bébé, l'étouffant presque avec le préservatif.

Le Mondial des cultures et le Village québécois d'antan aux antipodes

Le Mondial des cultures a connu une autre édition déficitaire en 2016, ce qui a suggéré à certaines personnes que l'événement mythique puisse en être à ses dernières représentations. Quelques jours avant le lancement du rendez-vous international, le directeur général Charles Guillemette a été forcé à l'abandon pour des raisons de santé. Son contrat ne devait pas être renouvelé.

L'organisme a ensuite annoncé la mise à pied de la moitié de ses employés, puis la Ville de Drummondville a demandé une étude de viabilité afin de déterminer de quelle façon elle financera l'événement dans le futur.

Pendant que le Mondial se meurt, le Village québécois d'antan vogue de record en record en matière d'achalandage. Le village hanté aménagé en marge de l'Halloween est devenu le plus important événement du genre au Québec.

Un développement économique soutenu

On ne s'attend pas à ce que la région de Drummondville fracasse le record de 253 millions $ d'investissements établi en 2015, mais il devrait tout de même s'en approcher. Pendant qu'on enregistrait des ralentissements un peu partout, Drummondville a profité de son dynamisme et de son positionnement stratégique pour tirer son épingle du jeu encore une fois en 2016.

Parmi les investissements de taille annoncés au cours des derniers mois, il y a celui de la construction d'un nouveau centre de données d'Hydro-Québec évalué à 100 millions $. Soprema a également annoncé l'agrandissement de deux de ses unités de Drummondville, tout comme Venmar, qui a procédé à l'aménagement de trois centres de recherche internationaux.

Ces annonces viennent grandement compenser pour la faillite d'ACM composites, ainsi que pour l'abandon des projets d'Annexair et de Construction et pavage Portneuf.

Un nouveau départ

Le 35e anniversaire des Voltigeurs de Drummondville est accompagné d'un important vent de renouveau. Au cours de la dernière année, l'équipe s'est départie de son directeur général de longue date, Dominic Ricard, ainsi que de l'entraîneur Jean-François Grégoire afin de faire place à Dominique Ducharme, l'un des hommes de hockey les plus prometteurs au Québec.

Sous sa gouverne, les Rouges ont amorcé un travail de reconstruction et se sont départis de plusieurs vétérans afin de se forger une nouvelle identité. L'objectif de la nouvelle équipe hockey est d'amener la Coupe du président au Centre-du-Québec en 2019.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer