Le CHSLD Wales attend la visite du ministre Barrette

La direction du CHSLD Wales, à Cleveland près... (Photo archives, La Tribune)

Agrandir

La direction du CHSLD Wales, à Cleveland près de Richmond, espère beaucoup d'une visite du ministre de la Santé Gaétan Barrette attendue en janvier.

Photo archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

L'appel à l'aide lancé par le CHSLD Wales au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, semble avoir été entendu. La direction de l'établissement dit avoir reçu l'assurance que le ministre Barrette se rendra sur place au cours du mois de janvier, ce qui est perçu comme « une bonne nouvelle » de la part des dirigeants.

Situé à Cleveland, près de Richmond, le Centre d'hébergement en soins de longue durée (CHSLD) Wales demande depuis des mois au gouvernement du Québec un financement permanent et récurrent afin d'assurer des services de qualité à sa clientèle, constituée principalement de résidents anglophones.

À la mi-décembre, la direction du CHSLD a lancé un cri d'alarme afin que Québec trouve une solution au sous-financement de l'établissement, qui est aujourd'hui aux prises avec une dette accumulée de 1,7 M$.

La directrice du CHSLD, Brendalee Piironen, s'est dite heureuse d'apprendre la venue prochaine du ministre Barrette, même si elle dit ne pas avoir reçu de promesse formelle sur un éventuel financement.

« J'ai reçu la confirmation du bureau de (la députée de Richmond) Mme Vallières comme quoi M. Barrette allait venir nous rencontrer au cours du mois de janvier, a déclaré Mme Piironen à La Tribune. Nous savons que Mme Vallières travaille très fort pour que notre dossier se règle. Nous sommes très optimistes face à la visite de M. Barrette. On voit ça comme une très bonne nouvelle », a ajouté Mme Piironen.

La situation particulière du CHSLD Wales est bien connue du ministère de la Santé et des Services sociaux. L'automne dernier, l'établissement a reçu la visite du ministre Barrette ainsi que de trois politiciens chargés d'évaluer les conditions de vie des usagers. Une lettre a aussi été acheminée au premier ministre Philippe Couillard afin de le mettre au courant de la situation.

Jointe par téléphone, la députée Vallières a confirmé mardi que le ministre Barrette allait rendre visite aux dirigeants du CHSLD « au cours du mois de janvier » sans préciser de date. Elle a toutefois tenu à préciser le contexte dans lequel cette visite allait s'effectuer.

« Pour moi, la situation du Wales Homes n'a rien à voir avec des formalités liées au statut de la résidence, a-t-elle précisé. Je pense d'abord et avant tout aux personnes qui sont hébergées au Wales et je veux m'assurer de n'avoir rien échappé dans ce dossier fort complexe », a-t-elle indiqué.

« Ce que je veux savoir lors de cette visite, c'est si les résidents de Wales Home se retrouvent dans le système public demain matin, quel effet cela aura sur les autres résidences conventionnées ou celles du système public ? Ensuite, s'il y a d'autres CHSLD non conventionnés au Québec, est-ce qu'on peut regarder les difficultés qu'ils vivent aussi ? Si le Wales Home ne réussit pas à arriver, est-ce que les autres résidences sont aussi en difficultés ou pas ? » entend demander Mme Vallières lors de la visite du ministre Barrette.

Connue pendant plusieurs années sous une seule et même entité, la Résidence Wales Homes a dû se scinder en deux en 2009 à la demande du Ministère, amenant l'aile Norton à se transformer en CHSLD.

Malgré son statut d'organisme à but non lucratif, l'établissement dit offrir des soins conformes à ceux dispensés dans un CHSLD public, sans toutefois recevoir une aide financière équivalente de la part de Québec.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer