Orford veut investir dans son enneigement

La Corporation ski et golf Mont-Orford songe à... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Corporation ski et golf Mont-Orford songe à un investissement majeur pour moderniser le système d'enneigement de la station Mont-Orford.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La Corporation ski et golf Mont-Orford envisage d'investir une somme d'argent importante dans le but de rajeunir et moderniser le système d'enneigement de la station Mont Orford, qui n'est pas aussi performant que souhaité.

Président de la Corporation ski et golf Mont-Orford, Jacques Demers évoque un investissement possible de quelque six millions $. Mais il précise qu'il s'agit uniquement d'une estimation préliminaire.

L'objectif principal des dirigeants de la Corporation ski et golf Mont-Orford serait de faire en sorte que la majeure partie du système d'enneigement puisse demeurer opérationnelle même lorsque des bris de conduite surviennent. « On doit tout arrêter dès qu'on a un bris en ce moment. Récemment, on a de nouveau été forcé de tout stopper pendant 24 h à cause d'une fuite. Ce n'est pas très pratique », explique M. Demers.

Un plan de modernisation et de remise en état du système d'enneigement de la station Mont Orford a déjà été conçu par une firme spécialisée il y a un certain nombre d'années de cela. Ce plan sera normalement actualisé au cours des prochains mois. « Une fois qu'on aura une idée assez précise de ce qu'on souhaite, on pourra chercher une entreprise pour réaliser les travaux », souligne le président de la Corporation ski et golf Mont-Orford.

Jacques Demers ne le cache pas, il aimerait que le système d'enneigement de la station s'étende jusque sur le mont Alfred-DesRochers, où on ne retrouve que de la neige naturelle en hiver. Les pistes de cette montagne plaisent beaucoup aux skieurs débutants et intermédiaires. L'ajout de canons à cet endroit constituerait donc une amélioration non négligeable.

Éventuellement, la corporation pourrait également acquérir de nouveaux canons afin d'accroître la capacité d'enneigement sur les monts Orford et Giroux. « C'est une possibilité, mais il va d'abord falloir voir avec les spécialistes quels sont nos vrais besoins. »

L'ajout de lumières le long de certaines pistes figure par surcroît parmi les idées évoquées ces derniers mois. Jacques Demers reconnaît qu'il s'agit d'une possibilité, mais il note que la concrétisation d'un tel projet n'est pas assurée.

D'autres projets d'investissement seront potentiellement analysés par la Corporation ski et golf Mont-Orford pendant les prochains mois. M. Demers affirme toutefois qu'il est trop tôt pour dévoiler lesquels.

« On veut que la station ait une meilleure offre quatre saisons et ça devrait guider nos choix d'investissement, déclare-t-il. Par contre, pour le moment, on n'est pas prêt à faire des annonces. On se donne environ une année pour élaborer et présenter un plan d'investissement ainsi qu'un échéancier de réalisation. »

Rappelons que la MRC de Memphrémagog a récemment annoncé qu'elle injectera 2,5 M$ dans la station au cours des cinq prochaines années. Jacques Demers et son équipe espèrent maintenant que les gouvernements fédéral et provincial l'appuieront à leur tour. « On a démontré qu'on est capable de s'occuper des opérations. On désire maintenant que Québec et Ottawa fassent leur part côté infrastructure », lance le président de la Corporation Mont-Orford.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer