Voie de contournement: Trudeau et Garneau pressés d'agir

La Coalition de citoyens et organismes engagés pour... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

La Coalition de citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire au centre-ville de Lac-Mégantic met le cap sur Ottawa mardi pour exiger que le gouvernement annonce la construction d'une voie de contournement ferroviaire dès le début de 2017.

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Quand la montagne ne vient pas à soi, il faut aller à la montagne!

Robert Bellefleur... - image 1.0

Agrandir

Robert Bellefleur

C'est le dicton qu'ont adopté six membres de la Coalition de citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire au centre-ville de Lac-Mégantic, qui partent pour Ottawa mardi, afin de relancer le premier ministre Justin Trudeau et son ministre des Transports, Marc Garneau. Ces derniers ont décliné l'invitation de venir à Lac-Mégantic pour les rencontrer, alors la Coalition se rend à Ottawa, son porte-parole en tête, Robert Bellefleur.

L'organisme a préparé une conférence de presse non partisane, qu'elle tiendra mercredi à la salle de presse Charles-Lynch du Parlement, à 10 h, où tous les partis politiques ont été invités, par le biais de leurs responsables du dossier des Transports. Le message est clair : exiger du premier ministre Trudeau qu'il annonce la construction de la voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic, et ce dès le début de 2017.

« On n'en peut plus d'attendre et de demeurer continuellement dans la crainte d'une nouvelle tragédie! Parce que rien n'a vraiment changé à Lac-Mégantic... C'est une question de sécurité ferroviaire. Il circule toujours des wagons-citernes remplis de produits plus dangereux encore que le pétrole, sur la même pente dangereuse, alors que sont encore stationnés à Nantes des centaines de wagons sur de vieux rails qui ont plus de 30 ans! La durée de vie des rails, selon des experts, c'est 20 ans! Ces rails-là sont usés au-delà de la limite », rappelle M. Bellefleur.

« Transports Canada cautionne le stationnement de ces wagons sur la voie d'évitement à Nantes, ce qui priverait un convoi en difficulté de se servir de cette voie et permet à nouveau la possibilité d'un convoi à la dérive qui s'ébranlerait de lui-même. Imaginez du chlore qui viendrait exploser au centre-ville, ce serait l'hécatombe! »

« De plus, on déplore d'être tenus dans l'ignorance par notre conseil municipal, qui refuse de nous donner accès aux documents d'AÉCOM sur l'évolution des travaux de l'étude de faisabilité de la voie de contournement. Nous avons présenté une plainte à la Commission d'accès à l'information. Où est la transparence que ce conseil municipal promettait en campagne électorale municipale, il y a un an? Il nous répond que tout est confidentiel, mais de quel droit ont-ils quelque chose à cacher? De quoi ont-ils peur, du terrorisme versus des secrets d'État? Cette absence d'information nous dicte d'interpeler directement le premier ministre sur le sujet », estime le porte-parole.

« Le maire Cloutier embarque dans la manigance d'AÉCOM et des gouvernements, qui veulent nous endormir. J'aimerais savoir de quelle nature est le mandat donné à AÉCOM pour l'étude de faisabilité, et par qui? À la fin, nous craignons qu'ils privilégient une solution de statu quo, en arrangeant la voie actuelle de façon plus sécuritaire, ce qui va coûter 25 millions $ au lieu des 115 millions $ évalués pour la voie de contournement. Comme prix de consolation, ils vont nous donner l'Institut sur la sécurité industrielle, avec Béland Audet... Le maire n'aime pas ça qu'on picosse! »

La Coalition participera également au Forum sur la sécurité ferroviaire organisé jeudi à la faculté de droit de l'Université d'Ottawa, avec le professeur-chercheur Bruce Campbell, sous le thème « Quelles leçons avons-nous tirées de la catastrophe ferroviaire survenue à Lac-Mégantic? »

Les six membres de la Coalition y agiront comme conférenciers, livrant des témoignages sur leur vécu pénible depuis la tragédie du 6 juillet 2013.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer