Drummondville fournira Saint-Cyrille en eau potable

À compter de 2018, Saint-Cyrille-de-Wendover s'approvisionnera en eau... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

À compter de 2018, Saint-Cyrille-de-Wendover s'approvisionnera en eau potable à même les infrastructures drummondvilloises

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Saint-Cyrille-de-Wendover) Si tout se passe comme prévu, Drummondville desservira sa voisine Saint-Cyrille-de-Wendover en eau potable d'ici le début de l'année 2018. Saint-Cyrille vient d'obtenir l'autorisation de ses citoyens afin d'aller de l'avant avec le projet évalué à 17,2 millions $.

« Ça fait une quarantaine d'années que nos gens font état de difficultés d'approvisionnement en eau potable. Notre nappe phréatique, c'est comme un pichet dans lequel nous ajoutons constamment des pailles. Elle n'est pas inépuisable », illustre le maire de Saint-Cyrille, Daniel Lafond.

Ce dernier précise que plusieurs projets de développement de la localité de la MRC de Drummond ont été mis sur la glace au cours des dernières années afin de ne pas mettre en danger la réserve limitée en eau potable. L'apport de la ville voisine lui conférera les coudées franches afin de prendre de l'expansion.

« Il y a des projets qui ont été mis en stand-by et que nous serons maintenant en mesure de mettre de l'avant. Ça nous permettra enfin de nous développer », affirme le maire.

Afin de financer le projet, la Municipalité est allée en consultation publique relativement à un règlement d'emprunt d'un peu plus de 15 millions $. Il s'agit d'une somme colossale pour une communauté d'un peu plus de 4300 âmes.

Malgré tout, seulement 33 des 1827 Cyrillois habiles à voter ont demandé à ce que le projet fasse l'objet d'un référendum, ce qui atteste de son importance aux yeux des villageois.

Il en coûtera ainsi 4,2 millions $ à Saint-Cyrille en guise de droit d'entrée au réseau drummondvillois. Cette somme dédommagera la Ville pour une partie des infrastructures construites par le passé. À cette somme, on doit ajouter 4,1 millions $ pour les nouvelles installations devant être construites en sol drummondvillois et 8,9 millions $ pour les canalisations nécessaires au raccordement sur le territoire de Saint-Cyrille.

La Municipalité ayant déjà amassé 1,7 million $, le règlement d'emprunt est de 15,5 millions $. On s'attend toutefois à obtenir une contribution de l'ordre de 8,9 millions en provenance du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées, ce qui laisserait 6,5 millions $ à amortir sur 40 ans.

Les travaux devraient commencer dès ce printemps. On se branchera sur les conduites situées à proximité du boulevard Université (route 122) et on amènera l'eau par les rues Victorin et Proulx jusqu'à un nouveau réservoir.

Selon le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, cette nouvelle entente n'affectera en rien la disponibilité en eau potable pour les résidences et entreprises du territoire. Rappelons que la Ville puise son eau à même la rivière Saint-François.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer