Plus de 50 % des bacs à ordure mal triés à Drummond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Une étude menée dans le cadre de la Commission consultative sur l'élimination des déchets ultimes (CCEDU) révèle que plus de 50 % des bacs à ordure recueillis sur le territoire drummondvillois contiennent des matières recyclables et organiques qui pourraient être détournées de l'enfouissement.

Cette donnée a convaincu la Ville de réévaluer les besoins réels des citoyens en matière de collecte et de mettre de l'avant des incitatifs complémentaires aux campagnes de sensibilisation visant à améliorer d'autant plus la performance des Drummondvillois en matière de tri des matières résiduelles.

«Ces chiffres démontrent seulement que nous sommes encore capables de faire mieux et de détourner plus de matières, comme les restes de table par exemple», a soutenu M. John Husk, conseiller municipal qui préside le chantier de travail de la CCEDU.

Drummondville a ainsi l'intention de bonifier à 41 le nombre de collectes annuelles de matières organiques à compter du 1er février. De plus, les citoyens ayant un important volume de matières recyclables ou compostables pourront se prévaloir du programme Bac + permettant aux citoyens plus performants de se prévaloir du privilège d'augmenter la capacité de leurs collectes de matières recyclables et organiques sans frais additionnels.

«Vous comprendrez qu'il est tout à fait à propos de nous soucier de notre offre de services afin qu'elle réponde aux besoins actuels de nos citoyens et à ceux des cinq prochaines années. Par surcroît, il faut nous assurer de donner la capacité nécessaire à nos citoyens pour que ceux-ci puissent gérer efficacement leurs matières», explique le maire, Alexandre Cusson.

Au cours des dernières années, on a noté une augmentation du tonnage des matières organiques et une diminution du tonnage d'ordures à Drummondville. Les statistiques sont également fort luisantes en ce qui a trait à la matière retrouvée dans les bacs bruns et vers. Plus de 90 % des bacs recueillis sont conformes et ne nécessitent que très peu ou pas de tri.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer