Notre-Dame-des-Bois: le refuge pour animaux déborde

L'arrivée de la saison froide marque le début... (123RF)

Agrandir

L'arrivée de la saison froide marque le début d'un plus grand défi pour les tenanciers des refuges dédiés aux petits animaux domestiques,  que des personnes sans scrupules n'hésitent pas à abandonner en pleine nature.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Notre-Dame-des-Bois) L'arrivée de la saison froide marque le début d'un plus grand défi pour les tenanciers des refuges dédiés aux petits animaux domestiques,  que des personnes sans scrupules n'hésitent pas à abandonner en pleine nature.

« Notre-Dame-des-Bois semble être devenue le point de chute d'une multitude d'animaux que des gens insensibles viennent y laisser. Nous sommes débordés, envahis par une quantité incroyable surtout de chatons et de chats, tous plus beaux les uns que les autres, que nous ne voulons pas laisser mourir de froid à l'extérieur. Sans compter les renards et autres bêtes sauvages qui ne manquent pas pour les dévorer », indique Diane Deilgat-Leduc, l'âme du refuge pour animaux de Notre-Dame-des-Bois.

« À l'heure actuelle, nous sommes remplis plus qu'au maximum de notre capacité. Nous ne fournissons pas à accueillir les petits animaux délaissés, nos cages sont pleines », confie celle qui héberge plus d'une cinquantaine de chats dans sa maison même. Un chiffre plutôt conservateur appelé à augmenter plutôt qu'à diminuer.

La patronne du refuge, aidée par son conjoint Michel Leduc, a adopté la philosophie de base de la stérilisation des animaux de compagnie, pour en éviter la surpopulation. En fin de semaine, elle en a conduit huit aux États-Unis pour être opérés.

« Mais c'est loin d'être la préoccupation du grand public. C'est pour cette raison qu'on fait face à des défis de plus en plus grands, que la région voit apparaître, par exemple, des milliers de chats et de chiens errants, chaque année. Les frais reliés à la nourriture, pour tous les animaux qu'on recueille, de même que pour les soins des vétérinaires, ne cessent d'augmenter d'année en année. C'est décourageant! » exprime Diane Deilgat-Leduc.

Rares sont les refuges pour animaux qui reçoivent de l'aide financière des municipalités, plus ou moins conscientes des besoins à cet égard. Mme Deilgat-Leduc fait remarquer que seuls les dons du public leur permettent de poursuivre leur travail dévoué pour la cause des animaux.

« Le Refuge Notre-Dame-des-Bois tiendra une journée d'adoption de chatons, âgés d'au moins trois mois et plus, le samedi 3 décembre prochain, de 10h à 16h, à l'Animalerie Mondou du boul. de Portland, à Sherbrooke. Tous les chats sont vermifugés, stérilisés, vaccinés et micropucés. Les frais d'adoption sont fixés à 100 $ seulement, incluant un carnet de santé de l'animal. Nous invitons le public à venir y trouver un bon compagnon à quatre pattes! »

Pour plus d'infos sur le Refuge Notre-Dame-des-Bois, consulter le site www.refugendb.com ou par téléphone, 819 888-2601.

Puisque le Refuge accepte les dons du public, un concours a été institué, s'intitulant Voir le monde avec 5,00 $, un tirage au sort qui s'effectuera le 12 janvier 2017 et qui permettra aux gagnants de recevoir un crédit-voyage parmi les trois tirés au hasard, de 5000 $, 3000 $ et 2000 $. Les billets ne coûtent que 5 $ et sont disponibles en envoyant un chèque au nom du Refuge Notre-Dame-des-Bois, 18 route du Parc, N.-D.-des-Bois (Qc) J0B 2E0. Inclure noms, adresse, code postal et numéro de téléphone. Les billets pour participer seront retournés par la poste.

Pour plus d'infos sur le Refuge Notre-Dame-des-Bois, consulter le site www.refugendb.com ou par téléphone, 819 888-2601.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer