Poste de la SQ dans Memphrémagog: livraison prévue en 2018

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Le projet de construction d'un nouveau poste de la Sûreté du Québec dans la MRC de Memphrémagog n'est nullement compromis par la réorganisation administrative annoncée par le corps policier provincial.

Préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers révèle que le projet de nouveau poste de la SQ «avance normalement» à l'heure actuelle. «Le but, c'est toujours que la construction soit terminée au printemps 2018. Et, pour le moment, on respecte parfaitement l'échéancier. C'est rassurant», déclare-t-il.

La construction du futur bâtiment, qui devrait s'amorcer durant la première moitié de 2017, a été confiée à la MRC elle-même. L'organisme est toutefois forcé de répondre aux besoins exprimés par la SQ ainsi qu'aux normes imposées par le corps policier.

Jacques Demers indique que le bail de location qui liera le corps policier à la MRC devrait avoir une durée de 10 ou 15 ans. «Il en durera au minimum 10, mais l'option de 15 ans est intéressante», affirme-t-il.

Selon l'entente existante, les coûts de location qu'assumera la SQ permettront de couvrir entièrement les frais qu'aura engagés la MRC de Memphrémagog durant la phase de construction. La MRC prévoit adopter un règlement d'emprunt en lien avec ce projet à court terme.

Le futur poste sera construit dans le secteur de la sortie 123 de l'autoroute des Cantons-de-l'Est, à proximité de l'entreprise Karting Orford. Il avait déjà été question de le bâtir à la sortie 115, mais ce projet est finalement tombé à l'eau pour des raisons techniques.

Les plans

Par ailleurs, la MRC de Memphrémagog compte s'assurer que, dans la mesure du possible, l'apparence extérieure du bâtiment conviendra à la Ville de Magog.

«Les dessins sont pas mal avancés. C'est certain que, pour nous, c'est important que la Ville de Magog soit confortable avec l'apparence extérieure du bâtiment. On travaille dans ce sens-là. Mais, en même temps, il faut respecter les exigences de la SQ.»

Au sujet des effectifs policiers qui couvriront le territoire de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers mentionne qu'ils ne sont pas appelés à diminuer ou à croître dans un avenir rapproché.

«On nous a informés qu'il n'y aurait aucun mouvement de policier qui toucherait notre territoire pour les cinq prochaines années. Par contre, après ça, on ne sera plus à l'abri.»

Quoi qu'il en soit, M. Demers continue à croire que l'ajout d'un poste de la SQ dans la MRC de Memphrémagog était une nécessité. «On va faire un gain, car les policiers seront sur place en tout temps ou presque. Ils n'auront plus à se rendre continuellement à Sherbrooke», rappelle-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer