François Legault se porte à la défense du Centre-du-Québec

Le chef de la CAQ, François Legault, accompagné... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault, accompagné du député de Johnson, André Lamontagne.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, estime que le gouvernement de Philippe Couillard manque de respect le Centre-du-Québec en la considérant comme une sous-région et en ne tenant pas compte de sa réalité. Il croit notamment que la région devrait avoir son propre CIUSSS.

« Le Centre-du-Québec est une région à part entière, ça n'a pas de sens que ce ne soit pas une région socio-sanitaire. Le regroupement avec la Mauricie rend le CIUSSS ingérable en plus de provoquer une perte du sentiment d'appartenance des gens envers leurs établissements de santé », déplore-t-il.

Le politicien a fait du pouce sur une querelle entre le maire de Drummondville, Alexandre Cusson et le président-directeur général du CIUSS Mauricie-Centre-du-Québec, Martin Beaumont pour illustrer l'écart existant entre les régions et l'importance des services de proximité.

« Pour faire face à certaines problématiques comme la violence, la maltraitance et la pauvreté, il faut offrir des services de proximité. On ne peut pas gérer ça à partir de Trois-Rivières », statue-t-il.

Son opinion rejoint celle de la Chambre de commerce et d'industrie de Drummond (CCID) qui se bat avec insistance pour faire reconnaître l'importance de la région. La CCID rappelle d'ailleurs que le Centre-du-Québec compte plus de 240 000 habitants, soit seulement 30 000 de moins que la population de la Mauricie et que sa rapidité de croissance dans les cinq dernières années surpasse celle de sa région administrative voisine.

Investissement Québec délaisse le Centre-du-Québec

Le chef de la CAQ a continué son discours enflammé en affirmant que le dynamique tissue économique du Centre-du-Québec était délaissé par Investissement Québec, un organisme qui ne remplit pas adéquatement son rôle d'investissement et de protection.

« On ne les voit pas souvent les gens d'Investissement Québec ici. Au Centre-du-Québec, le revenu disponible par personne est de 23 600 $ en moyenne, comparativement à 26 000 $ ailleurs au Québec. Pour que ça change, il faut que les entreprises deviennent plus grandes et on a besoin de l'aide de Québec pour ça. On a besoin de moins d'emplois à 10 ou 15 $ et plus à 30 $ et 40 $ de l'heure », dit-il.

M. Legault a participé à la création d'Investissement Québec et croit que son rôle a été dénaturé avec le temps. L'organisme s'est centralisé et ne fait plus de démarches pour de nouveaux investissements. « Il ne le fait pas, il n'y a pas beaucoup d'action. Il faut donner un grand coup de barre là-dedans », conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer