Un objet de débats houleux maintenant devenu une fierté pour les Magogois

Eric Brown, administrateur des Amis de la bibliothèque,... (Spectre média, André Vuillemin)

Agrandir

Eric Brown, administrateur des Amis de la bibliothèque, Vicki-May Hamm, mairesse de Magog, Diane Pelletier, conseillère municipale, et Diane Boulay, bibliothécaire professionnelle, dressent un bilan positif de la conversion de l'ancienne église Sainte-Marguerite-Marie en bibliothèque il y a cinq ans.

Spectre média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) À l'origine d'un débat parfois houleux, l'ancienne église Sainte-Marguerite-Marie est maintenant un objet de fierté pour de nombreux Magogois. L'imposant bâtiment de granit, converti en bibliothèque, possède un tel charme que des touristes le visitent régulièrement.

D'abord opposée au projet de déménagement de la Bibliothèque Memphrémagog dans l'ancienne église Sainte-Marguerite-Marie, la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, se montre elle-même fière du résultat obtenu.

« Des gens disent qu'on ne devrait même pas investir là-dedans, les bibliothèques, mais nous sommes fiers de ce qu'on a fait avec notre projet, déclare Mme Hamm. Les Magogois ont adopté l'endroit. »

À ce sujet, la mairesse de Magog souligne que l'achalandage est en constante hausse à la Bibliothèque Memphrémagog depuis son déménagement dans l'ancienne église en 2011. Le nombre de prêts réalisé chaque année aurait bondi de 36,5 pour cent en cinq ans.

« On se disait qu'il y aurait beaucoup de curieux durant les premiers temps après le déménagement, mais la hausse d'abonnés et de prêts se poursuit. Et on espère que plein de gens découvriront ce lieu durant les années à venir » , lance Vicki-May Hamm.

Le bon choix

Présidente de la Commission de la culture de la Ville de Magog, Diane Pelletier privilégiait la construction d'une nouvelle bibliothèque au centre-ville de Magog avant qu'on décide de déménager ce lieu dans une ancienne église. Elle admet maintenant que le choix fait à l'époque était clairement le bon.

« Je pense maintenant que l'option privilégiée par la Ville était la meilleure des deux, confie Mme Pelletier. La bibliothèque, qui est située à l'extérieur du centre-ville, est devenue un des lieux phares de notre ville. C'est un milieu de vie en soi. »

Selon la conseillère municipale, la population de Magog aurait peut-être refusé le projet de bibliothèque si la municipalité avait insisté pour le concrétiser au centre-ville. « On a aussi eu l'appui des gens qui voulaient sauver l'église lors du référendum. Ça nous a donné un coup de pouce », affirme-t-elle, tout en ajoutant que la préservation du patrimoine bâti constitue également un enjeu important pour elle.

Dirigeant la Bibliothèque Memphrémagog, Diane Boulé assure que son équipe prend plaisir à travailler à l'intérieur de l'ancienne église. « Il n'y a pas eu de mauvaise surprise après le déménagement. C'est un lieu extraordinaire pour un tel service. On ne reçoit d'ailleurs que des félicitations. En plus, des touristes s'arrêtent régulièrement pour visiter l'endroit », explique-t-elle.

Pour célébrer le cinquième anniversaire du déménagement de la Bibliothèque Memphrémagog, une série d'activités sont prévues, dont l'enregistrement d'une émission de la série On jase avec Pélo présentée à l'antenne de TVCogeco.

Notons en terminant que la Bibliothèque Memphrémagog offre désormais un service de « prêt numérique ». Des centaines de livres numériques sont déjà disponibles sur place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer