Des élèves du Tournesol se mobilisent pour des enfants haïtiens

Des élèves de l'école secondaire du Tournesol à Windsor se mobilisent afin... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Des élèves de l'école secondaire du Tournesol à Windsor se mobilisent afin d'amasser des fonds pour des enfants haïtiens. L'objectif est de «nourrir une école», explique l'enseignant Sylvain Marcoux.

Depuis plusieurs années déjà, des élèves du comité ÉVB (Établissement vert Brundtland) aident l'école St-Charles à Roseaux, en Haïti. Leur engagement varie selon les projets qu'ils décident d'appuyer chaque année. Pour cette année scolaire, ils souhaitent nourrir toute l'école, en amassant des fonds pour les quelque 84 élèves. La somme nécessaire pour acheter leur dîner toute l'année? 1512 $. L'équivalent de 10 cents par jour par élève.

L'enseignant indique que les élèves haïtiens n'ont pas le temps de retourner à la maison pour le repas du midi et n'ont pas suffisamment d'argent pour acheter un repas. «Si l'école ne reçoit pas d'argent pour offrir le repas, les élèves n'ont rien à manger le midi.»

«Ça fait des années qu'on leur envoie du matériel scolaire, des crayons, des sacs réutilisables. On a eu un café équitable dont les profits leur étaient versés.»

L'école se trouve à Roseaux, dans le secteur de Jérémie, qui a été très touché par l'ouragan Matthew.

«On attend des nouvelles, on ne sait pas encore si elle est debout.» Qu'elle ait été détruite ou non, les fonds seront remis à la communauté religieuse du Bon-Pasteur, dont la maison-mère se trouve à Québec, et qui pourra servir de lien.

«On veut que ce soit clair que c'est pour nourrir les enfants», souligne M. Marcoux. Les élèves ont commencé à sensibiliser leurs camarades, mercredi, mais l'invitation à donner généreusement est lancée à toute la population, note M. Marcoux. Le lien avec Haïti est l'enseignante Michelle Grenier, précise M. Marcoux.

L'enseignante a une belle-soeur au sein de cette communauté. Elle est également en lien avec un missionnaire laïc. L'enseignante s'est rendue deux fois en Haïti, en 2003 et en 2004, avec des chaussures et du matériel scolaire pour les enfants. «Chaque année, avec les élèves en adaptation scolaire, nous récupérons du matériel scolaire», souligne-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer