Sécurité ferroviaire: l'UMQ optimiste, mais veut plus pour Lac-Mégantic

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Le vice-président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson, estime que l'annonce du ministre fédéral des Transports Marc Garneauen matière de sécurité ferroviaire constitue un pas en avant afin d'éviter que ne se produisent des tragédies comme celle de Lac-Mégantic.

«Ce programme, assorti d'un financement de 55 millions $, est un pas additionnel vers l'amélioration de la sécurité ferroviaire du transport par train au Québec et au Canada. On ne peut que s'en réjouir», a déclaré celui qui est aussi maire de Drummondville.

Ce dernier espère, par ailleurs, que les assouplissements des critères d'admissibilité prévus au programme permettront à un maximum de municipalités d'y avoir accès, notamment en ce qui concerne la sécurité des passages à niveau.

Il souhaite que les sommes annoncées soient suffisantes pour couvrir tous les besoins à cet égard.

Le conseil drummondvillois évaluera lui aussi, au cours des prochaines semaines, de quelle façon il peut rendre la voie ferrée plus sécuritaire sur son territoire. Il faut dire que le train transite en plein centre-ville de Drummondville.

«De notre côté, nous sommes vigilants et nous sommes satisfaits de comment ça se passe, mais nous ne sommes jamais trop prudents», continue M. Cusson.

Une voie de contournement

Sur une note moins positive, l'UMQ constate que le gouvernement fédéral n'a toujours pas donné suite à la demande de la Ville de Lac-Mégantic de construire une voie de contournement.

«On est mobilisé dans ce dossier-là. On sent qu'il y a une volonté de la part du gouvernement fédéral et on le presse maintenant d'agir», affirme le vice-président.

«Les membres de notre Union ont pourtant adopté à l'unanimité une résolution à cet égard en 2014, lors de notre assemblée générale».

Le dossier de Lac-Mégantic reviendra, par ailleurs, sur la table lors de la journée de réflexion de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick et de l'UMQ qui aura lieu le 4 novembre, à Edmundston.

Ce rendez-vous, auquel a été invité le ministre Garneau, permettra aux élus du Québec et du Nouveau-Brunswick de faire le point sur les améliorations en matière de sécurité ferroviaire depuis Lac-Mégantic et les lacunes toujours existantes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer