Victoriaville: la rue Notre-Dame rouverte à la circulation

Les voitures sont de retour au centre-ville de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Les voitures sont de retour au centre-ville de Victoriaville

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) La Ville de Victoriaville a inauguré, mardi matin, le premier tronçon revampé de son nouveau centre-ville. Après un gros été de travaux, la section DeBigarré-Perreault de la rue Notre-Dame Est a été rouverte à la circulation.

Depuis la mi-mai que les automobilistes devaient emprunter un détour par les voies périphériques, ce qui n'a pas manqué de causer des ennuis de circulation et quelques problèmes d'achalandage aux commerçants du secteur, surtout à ceux bénéficiant d'une terrasse lors des chaudes journées d'été.

Il semble toutefois que ces embêtements se soient rapidement dissipés. Les visages des dizaines de personnes qui ont assisté à l'inauguration matinale affichaient de grands sourires. Les dignitaires ne tarissaient pas d'éloge envers l'esthétisme de la réalisation et tous étaient gonflés d'optimistes en lien avec la suite des choses. On veut d'un lieu rassembleur, mais également d'un centre-ville doté d'un important pouvoir d'attraction qui convaincra les gens de l'extérieur à y vivre une expérience gratifiante.

En plus des trottoirs, stationnements et voie circulable qui ont été refaits et se retrouvent sur un seul et même plancher, on a remplacé le mobilier urbain par des accessoires neufs et modernes.

 

Une deuxième phase

 

À partir du printemps prochain, ce sera au tour d'autres commerçants, ceux situés entre la rue Perreault et le boulevard des Bois-Francs, de subir les inconvénients reliés aux travaux. On réalisera alors la deuxième phase de ce projet d'une valeur de 8 millions$ mis de l'avant par un conseil municipal alors dirigé par Alain Rayes.

Par souci d'uniformité, cette deuxième phase nécessitera le retrait de cases de stationnement, ce qui a ajouté à l'inquiétude des propriétaires de commerces. Une étude des habitudes de circulation a toutefois convaincu que les autorités municipales d'aller de l'avant malgré tout.

« Il y a beaucoup de stationnements à proximité du centre-ville. Les gens ont été habitués à se stationner en face du commerce où ils désirent se rendre, mais ils n'auront pas à marcher beaucoup, explique le maire de Victoriaville, André Bellavance. Nous ne voulons pas avoir deux centre-ville, nous désirons qu'il y ait une uniformité dans sa conception ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer