Danvile est « aux oiseaux »!

La 14e édition de la Fête des oiseaux migrateurs... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

La 14e édition de la Fête des oiseaux migrateurs de l'étang Burbank avait lieu ce week-end.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Danville) La traditionnelle Fête des oiseaux migrateurs de l'étang Burbank avait lieu cette fin de semaine de l'Action de grâce. Avec sa nouvelle formule de type « portes ouvertes sur l'étang », la réponse du public s'est avérée positive. Il s'agissait de la 14e édition de cet événement annuel.

Tout au long de ces trois journées, des ornithologues étaient présents à différents postes d'observation pour répondre aux questions et permettre aux visiteurs d'identifier les espèces observées. Plusieurs exposants étaient également sur place pour les visiteurs. L'activité a été offerte avec la collaboration de la Société de loisir ornithologique de Sherbrooke (SLOE), un partenaire apprécié.

Le nombre de visiteurs venus admirer ce spectacle haut en couleur a été évalué à 11 000, soit sensiblement le même nombre que l'an dernier. Les organisateurs se sont dits satisfaits compte tenu d'une température fraîche et incertaine, la foule la plus nombreuse s'étant présentée dimanche. On a noté une présence accrue de visiteurs venus d'autres régions, la notoriété de cet événement rejoignant une clientèle de plus en plus étendue, particulièrement des amateurs de photographie et des ornithologues.

On a remarqué la présence en grand nombre d'oiseaux, un nombre nettement plus élevé qu'à l'habitude, particulièrement en ce qui a trait aux oies blanches, cinq fois plus nombreuses qu'à pareille date l'an dernier. On en a même recensé plus de 2000 à certains moments. Quant aux bernaches, au plus fort de l'événement, on en comptait environ 7000. Parmi les oiseaux rares, l'apparition de quelques oies de Ross et d'une oie rieuse ont fait le grand bonheur d'ornithologues qui s'y étaient déplacés, ce en plus d'une grande variété de canards dont le souchet, le pilet et des fuligules à collier.

Améliorations

Un des principaux organisateurs et spécialiste bien connu du monde des oiseaux, Gilles Lacroix, s'est dit heureux de bons commentaires reçus de visiteurs sur les installations rénovées de l'étang Burbank. « Les gens ont pu constater les améliorations apportées aux passerelles donnant d'excellents points d'observation, à la fois solides et sécuritaires, permettant un accès aux personnes handicapées. Ils me disent que nous avons un site exceptionnel, agrémenté d'un décor automnal resplendissant de couleurs, des sentiers bien entretenus. Ce sont des commentaires que nous apprécions. »

Plusieurs visiteurs ont profité de leur passage pour faire le tour complet de l'étang, souvent motivés par le concours de photographies et les identifications des oiseaux apparaissant sur des présentoirs au pourtour du site. Les participants étaient invités à identifier les photos d'oiseaux et ainsi pouvoir mériter des prix attribués par des tirages lors de la fermeture de la fête lundi en fin d'après-midi.

La Fête des oiseaux migrateurs vise avant tout sur la qualité et la diversité des espèces présentes, plus que sur le nombre. Les milliers d'oiseaux migrateurs sont attirés à l'étang par la proximité de prairies, de champs de blé d'Inde et de luzerne, et s'y arrêtent à l'automne pour refaire leurs forces avant de poursuivre leur migration vers le sud. Lors de la migration automnale, l'étang accueille jusqu'à 110 00 oies des neiges vers la mi-novembre.

Rappelons que l'accès au site de l'étang Burbank est gratuit et que plus de 200 espèces d'oiseaux peuvent y être observées tout au long de l'année. Une passerelle de 290 mètres mène à une tour d'observation d'où les visiteurs ont une vue remarquable sur la faune et la flore.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer