Sourires, bonne bouffe et bain de foule à la Balade gourmande

La Balade gourmande a été encore une fois... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La Balade gourmande a été encore une fois très courue dans la région de Victoriaville en fin de semaine.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) La Balade gourmande s'inscrit de plus en plus comme un rendez-vous automnal incontournable dans la région de Victoriaville et l'édition 2016 n'a pas fait exception.

C'est par centaines que les visiteurs se sont entassés dans les attraits les plus populaires comme la Jambonnière de Saint-Rémi-de-Tingwick et la Fromagerie du presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick, du matin, jusqu'en fin de journée. L'engouement est quasi comparable à celui du Boxing Day d'antan pour ces petits producteurs, qui font des affaires d'or.

Au cours des dernières années, la Balade a enregistré des chiffres de ventes globales avoisinant le million $ auprès de ses différents exposants pendant les quatre jours de l'événement et on s'attendait bien à le dépasser cette année.

Les producteurs vendent beaucoup et ils mettent aussi beaucoup d'argent sur la table. Certaines personnes ont dû attendre une bonne heure avant de pouvoir acheter leurs produits préférés. C'est sans surprise que d'autres ont tourné les talons et se sont dirigés vers un autre exposant, ou directement à la maison. La problématique n'est pas nouvelle, cette situation se reproduisant année après année, mais il semble que les solutions soient difficiles à mettre en oeuvre.

Foule partout

La nouvelle organisation a beau avoir étendu ses différents circuits vers l'Érable, offrant maintenant cinq parcours pour un total de 374 kilomètres, il y avait toujours aussi foule un peu partout sur le territoire, signe que la Balade continue de gagner en popularité, même si elle atteindra la majorité en 2017.

Il semble que l'événement soit devenu une activité familiale par excellence, une occasion de découverte gastronomique et une rare possibilité de témoigner de vive voix aux exposants, à quel point leurs produits sont de qualité.

Le fait que l'activité soit gratuite contribue certainement à l'engouement. Il est effectivement possible de se délecter, d'essayer de nouvelles expériences et de caresser des animaux toute la journée sans jamais débourser un sou. On comprendra toutefois que le but de l'exercice est évidemment de promouvoir les ventes des producteurs, sans quoi l'aventure n'aurait pas une telle longévité. De toute façon, la saveur des produits et l'accueil des exposants constituent d'importants incitatifs à la consommation.

La direction de la Balade gourmande dressera un bilan de son 17e rendez-vous mercredi en matinée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer