Magog: Ranger demeure insatisfait des limites de vitesse

Les nouvelles limites de vitesse qui seront bientôt... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les nouvelles limites de vitesse qui seront bientôt en vigueur sur la route 112, dans le secteur du Carrefour santé globale à Magog, constituent un pas dans la bonne direction, mais ne satisfont pas entièrement le conseiller municipal Robert Ranger ni l'homme d'affaires Gilles Bélanger.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les nouvelles limites de vitesse qui seront bientôt en vigueur sur la route 112, dans le secteur du Carrefour santé globale à Magog, constituent un pas dans la bonne direction, mais ne satisfont pas entièrement le conseiller municipal Robert Ranger ni l'homme d'affaires Gilles Bélanger.

Robert Ranger... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Robert Ranger

Archives, La Tribune

Entre le chemin Southière et le Carrefour santé globale, les automobilistes roulant sur la route 112 ne devront pas dépasser 70 kilomètres à l'heure. Et, du Carrefour santé globale jusqu'au carrefour giratoire de la sortie 115 de l'autoroute 10, la vitesse maximale sera fixée à 80 km/h.

« Je trouve que ça va rester rapide dans le secteur du Carrefour santé globale et de l'intersection avec le chemin des Pères, déclare Robert Ranger. En semaine, le problème n'est pas nécessairement si important, mais le week-end ça devient réellement problématique. »

Selon M. Ranger, malgré la diminution de la vitesse, il continuera d'être difficile de quitter le stationnement du petit centre commercial en voiture. « Ce n'est pas évident d'en sortir et ça le sera encore après les changements prévus », soutient-il.

Par ailleurs, le conseiller municipal estime que l'intersection du chemin des Pères et de la route 112 ne deviendra pas moins dangereuse une fois les nouvelles limites de vitesse en vigueur.

« Il n'y a aucun arrêt ou feu à cette intersection, rappelle Robert Ranger. Pour les automobilistes qui sont sur le chemin des Pères et qui veulent tourner à gauche pour rouler vers le carrefour giratoire, c'est difficile. Ils ne voient pas les autos arrivant à droite à cause de la côte. »

Mairesse de Magog, Vicki May Hamm indique pour sa part qu'elle continuera d'appuyer les revendications de M. Ranger dans ce dossier. « Peut-être qu'il faudra faire valoir au ministère des Transports qu'un autre développement immobilier s'en vient dans le secteur du Carrefour santé globale. Ça fera à nouveau augmenter la circulation à cet endroit », dit-elle.

Dans la foulée, Mme Hamm note que les municipalités aimeraient avoir le droit de fixer les limites de vitesse sur tout leur territoire. « C'est une revendication », remarque-t-elle.

Quant à Gilles Bélanger, il comprend mal qu'on autorise des limites de vitesse plus élevées que 50 km/h devant le Carrefour santé globale. « Magog se développe et ce complexe est dans la zone urbanisée. Il faudrait en tenir compte », affirme le grand patron du Carrefour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer