Le dossier d'une deuxième glace rebondit à Magog

Presque oublié depuis plus d'un an, le dossier... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Presque oublié depuis plus d'un an, le dossier de la seconde patinoire intérieure a pratiquement monopolisé la période des questions lors de l'assemblée du conseil municipal de Magog lundi soir.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Presque oublié depuis plus d'un an, le dossier de la seconde patinoire intérieure a pratiquement monopolisé la période des questions lors de l'assemblée du conseil municipal de Magog lundi soir.

Denis Boudreau... (La Tribune, Jean-François Gagnon) - image 1.0

Agrandir

Denis Boudreau

La Tribune, Jean-François Gagnon

Ghyslain Héroux, directeur général de l'Association du hockey... (La Tribune, Jean-François Gagnon) - image 1.1

Agrandir

Ghyslain Héroux, directeur général de l'Association du hockey mineur de Magog

La Tribune, Jean-François Gagnon

Environ 70 personnes ont assisté à cette assemblée. La large majorité des citoyens présents désiraient obtenir des éclaircissements concernant le cheminement du projet de seconde patinoire intérieure.

« Pourquoi est-ce que vous étudiez le fait qu'on a besoin d'une deuxième glace ? On fait des études pour en analyser d'autres. Ça ne finit plus », a lancé Denis Boudreau, le premier citoyen à s'être avancé au micro durant de la période de questions à la fin de l'assemblée publique.

M. Boudreau a d'ailleurs rappelé, durant son intervention, que la Ville de Magog possède une étude récente démontrant que l'ajout d'une seconde patinoire intérieure constitue un besoin véritable à Magog.

Le citoyen a de plus mentionné que, d'après ses informations, la municipalité sait déjà qu'elle n'a pas les moyens financiers nécessaires pour ajouter une deuxième glace. « On n'aura pas le choix de se tourner vers un privé et vous en êtes conscient », a-t-il soutenu.

Directeur général de l'Association du hockey mineur de Magog, Ghyslain Héroux a pour sa part affirmé qu'il est temps de « peser sur le piton rouge. La pression ne fait que commencer avec ce qui se passe ce soir. »

Cela dit, le représentant de l'Association du hockey mineur de Magog a salué la décision de la Ville de Magog de reprendre l'analyse du projet. Un comité comprenant cinq élus municipaux a été chargé d'approfondir toutes les questions relatives au projet et de fournir des réponses au conseil ensuite.

Entre autres, on retrouve au sein de ce comité le directeur général de la Ville, Claude Marcoux. Sa présence au sein de ce comité pourrait être particulièrement utile puisqu'il connaît les projets en partenariat public-privé.

L'opinion des élus

Souvent discret à l'occasion des assemblées publiques du conseil, le conseiller Pierre Côté a pris la parole à deux reprises sur ce dossier. « Oui, on a besoin d'une deuxième glace et c'est clair. Il est question de ce projet depuis que je suis jeune, mais on n'a jamais été aussi prêt de le réaliser », a-t-il déclaré.

« Laissez-nous le temps de faire l'analyse nécessaire, a suggéré la conseillère municipale Nathalie Bélanger. Peut-être qu'avec des subventions on pourra le faire sans le privé. Chose certaine, c'est un dossier qui progresse avec le nouveau directeur général. »

Sa collègue Diane Pelletier a quant à elle reconnu s'être « posées bien des questions ». D'ailleurs, elle se demande encore s'il serait normal que seuls les citoyens de Magog paient pour le futur équipement alors qu'il servirait également à des personnes habitant dans les municipalités autour.

Enfin, le conseiller Yvon Lamontagne a remarqué que les élèves de l'école secondaire de la Ruche utilisent de plus en plus l'aréna. Il a plaidé en faveur d'une participation financière au projet de la part des instances scolaires locales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer