Le Complexe santé Kingsville ouvrira au printemps

Le député ministre Laurent Lessard et le maire... (La Tribune, Nelson Fecteau)

Agrandir

Le député ministre Laurent Lessard et le maire de Thetford Mines Marc-Alexandre Brousseau ont procédé à la première pelletée de terre du Complexe santé Kingsville à Thetford Mines. Ils sont entourés de plusieurs dirigeants et représentants des organismes qui y offriront des services.

La Tribune, Nelson Fecteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) Les travaux de construction du nouveau Complexe santé Kingsville ont été lancés lundi à Thetford Mines alors que le député ministre Laurent Lessard et le maire Marc-Alexandre Brousseau ont procédé à la première pelletée de terre.

Ce projet d'envergure nécessitant des investissements privés de 12 millions $ sera réalisé dans un quadrilatère que les promoteurs se plaisent à qualifier de quadrilatère de la santé. L'édifice d'une superficie totale de 50 000 pieds carrés sera érigé sur trois étages à proximité du Centre hospitalier, du Pavillon St-Alexandre, de l'édifice Donat-Grenier et du Château Bellevue. Il sera accessible vis la nouvelle rue Kingsville.

Le promoteur et gestionnaire de la future clinique médicale, Yan Boudreau, a précisé que la fin des travaux est prévue pour avril 2017.

Le Complexe santé Kingsville accueillera le groupe de médecine familiale de Thetford qui regroupe 10 médecins représentés par Dre Sylvie Giguère de même que la Clinique podiatrique des Appalaches dirigée par Dre Audrey Lessard. Différents services relatifs au secteur de la santé et des affaires s'y grefferont. D'autres projets seraient sur le point d'être révélés touchant de nombreux domaines de services professionnels.

La réalisation d'une phase 2 ne serait pas exclue.

Le maire de Thetford Mines s'est félicité de cette annonce et particulièrement du fait qu'il s'agisse de capitaux privés. « Nous générons présentement de bonnes nouvelles. Thetford Mines est devenue une destination d'affaires attrayante », a affirmé Marc-Alexandre Brousseau.

« En 2015, la valeur des permis avait atteint le triple d'une année habituelle au chapitre de la construction. Actuellement en 2016, le secteur de la construction est en surchauffe. Et construction signifie emplois », a-t-il poursuivi. Incidemment la pénurie de main-d'oeuvre commencerait à se faire sentir.

Même satisfaction chez le député Laurent Lessard. « Je me réjouis qu'il s'agisse d'investissements privés. C'est la preuve que les investisseurs font confiance à la région. De plus, il s'agit du déploiement de services modernes, à la fine pointe de la technologie, ce qui permet à la population d'avoir le choix d'autres options. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer