Le maire de Potton s'oppose à aider Owl's Head

« Ce serait impossible pour les municipalités de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

« Ce serait impossible pour les municipalités de donner une aide financière importante à Owl's Head parce que c'est une entreprise privée. La station Mont Orford est dans une autre situation puisque ce sont des municipalités qui la gèrent », affirme Louis Veillon, maire du canton de Potton

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Bien que sa municipalité supporte la station Owl's Head de différentes façons, le maire du canton de Potton, Louis Veillon, ne partage pas l'opinion de l'homme d'affaires Fred Korman concernant l'appui financier qui sera offert à la Corporation ski et golf Mont-Orford par la MRC de Memphrémagog.

Ce serait impossible pour les municipalités de donner une aide financière importante à Owl's Head parce que c'est une entreprise privée. La station Mont Orford est dans une autre situation puisque ce sont des municipalités qui la gèrent », affirme M. Veillon.

Qui plus est, le maire du canton de Potton croit que les 2,5 millions $ que recevra la station Mont Orford ne lui conféreront pas un avantage déterminant.

« On parle de 500 000 $ par année pendant cinq ans, rappelle Louis Veillon. C'est un montant minime pour une entreprise de la taille d'Orford. Ce n'est pas ça qui lui permettra d'investir massivement dans ses infrastructures et d'assurer sa survie à long terme. »

Pour qu'Owl's Head soit en mesure de réinvestir de manière importante dans ses installations, M. Veillon pense que son propriétaire devrait rapidement tenter d'obtenir des subventions auprès des gouvernements supérieurs. « Il n'a presque jamais demandé d'aide dans le passé. »

Enfin, le maire de Potton note que les taxes que paie Owl's Head tous les ans à sa municipalité ne serviront pas à la relance du Mont Orford. Le Canton de Potton a en effet choisi de ne pas verser d'argent à la Corporation ski et golf Mont-Orford, contrairement aux 16 autres municipalités de la MRC de Memphrémagog.

La CCIMO applaudit

Par ailleurs, la coprésidente de la Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford (CCIMO), Louise Côté, se réjouit de la décision de la MRC de Memphrémagog d'octroyer 2,5 M $ à la station Mont Orford.

« Je trouve que c'est super encourageant pour l'économie locale, dit Mme Côté. On sait que c'est le public qui a le contrôle, mais pour nous ce qui importe c'est que tout le monde bénéficie des activités à la montagne. »

La coprésidente de la CCIMO salue également le projet de la Corporation ski et golf Mont-Orford de développer son offre d'activités.

« Ce ne sera plus que le ski et le golf qui compteront », lance-t-elle, avant de promettre que son organisme collaborera pleinement avec les dirigeants de la station Mont Orford au cours des années à venir.

Le député d'Orford Pierre Reid estime que l'aide... (Archives, La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Le député d'Orford Pierre Reid estime que l'aide octroyée par la MRC de Memphrémagog à la station Mont Orford constitue une bonne façon d'amorcer les discussions avec le gouvernement pour une éventuelle contribution financière de l'État.

Archives, La Tribune

«Une preuve que la station est supportée»

Sans promettre une contribution financière de la part du gouvernement, le député d'Orford, Pierre Reid, considère que la MRC de Memphrémagog a fait le bon choix en acceptant de soutenir financièrement la station Mont Orford sans même savoir si Québec secondera son geste.

« L'argent offert par la MRC prouve que la station profite du soutien de toute la population de ce territoire, affirme M. Reid. C'est une bonne façon pour amorcer les discussions. »

Au cours des prochains mois, la MRC de Memphrémagog rencontrera des représentants du ministère du Tourisme du Québec pour discuter de l'éventuel octroi d'une aide financière gouvernementale à la station Mont Orford. La MRC a décidé d'injecter 2,5 millions $ en cinq ans, mais elle espère que des projets d'une valeur supérieure à 10 M $ pourront se réaliser sur place ces prochaines années.

« La MRC et les municipalités veulent faire une demande de financement au gouvernement, indique Pierre Reid. En vue de cela, on prépare actuellement une rencontre de travail avec le ministère du Tourisme, qui a des programmes pour supporter le sport hivernal. Le projet sur la table sera bien expliqué à cette occasion. On essaiera de voir si une aide est possible. »

Bien que la saga du Mont Orford soit un mauvais souvenir pour les libéraux, M. Reid assure qu'il n'a fait fuir aucun collègue en mentionnant le nom de cette montagne au cours des derniers mois.

« Certains à Québec sont restés avec l'idée qu'on ne pouvait rien faire avec le Mont Orford. De mon côté, je pense qu'il faut s'en occuper de cette station et l'aider à faire des investissements. Quoi qu'il en soit, je sens que j'ai la collaboration de mes collègues dans ce dossier en ce moment. »

Jugeant que la station est un « attrait touristique important » pour l'Estrie, Pierre Reid souligne que les projets étudiés pour la dynamiser ne constituent pas une menace pour le parc national du Mont-Orford. Rien à voir donc avec le défunt et controversé projet de condominiums au pied des pistes de ski.

«Une démarche sérieuse»

Quels que soient les résultats à court terme de la future rencontre entre des représentants de la MRC de Memphrémagog et du ministère du Tourisme, Pierre Reid laisse entendre qu'il continuera à supporter la MRC.

« La démarche qui est entreprise est sérieuse, lance-t-il. On souhaite que le Mont Orford, à titre d'équipement régional, joue pleinement son rôle. On prend les moyens pour ça. »

Rappelons que les dirigeants de la MRC souhaitent que la station demeure un des piliers économiques de la région de Magog. Des investissements liés au ski alpin sont à prévoir à la montagne, mais on entend également ajouter des activités se pratiquant en dehors de la saison hivernale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer