Communauté anglophone: moins scolarisée et avec des revenus inférieurs

Mélissa Généreux... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Mélissa Généreux

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Rendu public mercredi, le second rapport de la directrice de la santé publique de l'Estrie, Mélissa Généreux, cible la communauté anglophone et celles des immigrants de la région.

Le document tend à démontrer que les deux groupes font actuellement face à des défis de taille en matière de santé et de bien-être.

Selon le rapport, qui s'appuie sur de nombreuses données et rencontres, les membres de la communauté anglophone de l'Estrie ont moins d'années de scolarité et présentent des revenus inférieurs, si on les compare aux francophones de la région.

De façon générale, les élèves des écoles secondaires anglophones de la région ont également de moins bonnes habitudes alimentaires que leurs confrères de la même tranche d'âge fréquentant un établissement scolaire francophone.

Position désavantageuse

Les immigrants arrivés récemment au Canada et habitant l'Estrie se trouvent pour leur part souvent en position désavantageuse au plan économique. Entre autres, leurs revenus sont plus faibles et ils ont davantage de difficulté à intégrer le marché du travail.

Il est possible de consulter le rapport de la directrice de la santé publique de l'Estrie en se rendant sur le site internet du CIUSSS - CHUS, à l'adresse suivante: www.santeestrie.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer