Un terrain de 46 hectares protégé à perpétuité à Eastman

Un terrain d'une superficie de 46 hectares, situé à proximité du parc national... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Un terrain d'une superficie de 46 hectares, situé à proximité du parc national du Mont-Orford et du lac D'Argent à Eastman, sera protégé à perpétuité grâce à deux généreux donateurs.

Les deux donateurs, Normand Lacharité et Louis Rousseau, ont voulu avec leur don faire leur part pour protéger la flore et la faune locale. «L'Homo sapiens est une espèce très envahissante: elle requiert et conquiert toujours plus de territoire, ce qui fait que les espaces vitaux des autres espèces sont progressivement rétrécis ou éliminés», explique le second des deux.

Selon les informations dévoilées, le terrain offert «comporte de nombreux éléments d'intérêt écologique et, par son emplacement, contribue aux efforts de connectivité transfrontaliers déployés pour protéger la grande faune dans le corridor des Montagnes-Vertes.»

Représentant l'organisme Conservation des vallons de la serpentine, Françoise Bricault note que de nombreux grands mammifères, tels le cerf de Virginie, l'ours noir, l'orignal et le coyote vivent dans le secteur du mont Orford.

«Nous sommes heureux du dénouement de ce projet de conservation qui s'est échelonné sur plusieurs années. Nous sommes profondément reconnaissants envers MM. Rousseau et Lacharité», déclare la directrice générale de Corridor appalachien, Mélanie Lelièvre.

Les deux organismes principalement impliqués dans ce projet de conservation sont justement Corridor appalachien et Conservation des vallons de la serpentine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer