Un Magogois d'origine cultive du pot thérapeutique à Whistler

David Bernard Perron est depuis quelques années chef... (Photo fournie)

Agrandir

David Bernard Perron est depuis quelques années chef agronome à la Whistler Medical Marijuana Corporation, une entreprise qui cultive légalement du cannabis thérapeutique en Colombie britannique.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) On ne sait jamais où peut nous mener une activité de sport extrême. Pour David Bernard Perron, l'escalade d'une paroi rocheuse dans l'Ouest canadien amené ce Magogois d'origine à faire pousser du cannabis thérapeutique.

Le jeune homme est depuis quelques années chef agronome à la Whistler Medical Marijuana Corporation, une entreprise qui cultive légalement du cannabis thérapeutique en Colombie britannique.

David Bernard Perron a toujours aimé s'envoyer en l'air, au sens figuré évidemment. Cela l'a amené à faire plusieurs voyages dans l'Ouest canadien, dit-il, une fois ses études en agronomie terminée.

Lors d'une excursion d'escalade, il a rencontré un autre amateur de plein air comme lui. « Nous sommes restés en contact », mentionne-t-il.

« Une fois mon baccalauréat terminé, je me suis rendu dans l'Ouest canadien et je l'ai contacté. La compagnie pour laquelle il travaillait avait besoin d'un agronome. »

Depuis l'entrée en vigueur du Règlement sur la marijuana à des fins médicales (RMFM), Whistler Medical Marijuana Corporation produit du cannabis thérapeutique avec l'autorisation de Santé Canada.

Les produits sont biologiques, ce qui fait qu'on y cultive des plantes de façon naturelle dès l'étape de la semence.

Ne produit pas du cannabis thérapeutique qui veut. Il faut montrer patte blanche, lance l'Estrien d'origine. « Il y a des contrôles très serrés de Santé Canada. Il n'y a pas d'angle mort dans notre production », dit-il, lors d'un entretien téléphonique.

« Notre passé est fouillé. Il y a des caméras, des codes d'accès. Il a fallu un an avant que Santé Canada me laisse être seul avec des plants de cannabis. Même le porte-poussière est pesé! Il faut être certain qu'on ne parte pas avec des feuilles de cannabis. »

À l'intérieur des installations de la compagnie situées à Whistler, donnant sur de majestueuses montagnes, David Bernard Perron a pour mission de rendre plus productive la plantation. « Je vois à l'augmentation de la qualité du cannabis », résume-t-il.

« Il y a aussi le contrôle des maladies et des normes. Nos produits bios ont développé une sérieuse réputation au Canada. »

Depuis qu'il est possible pour les gens de faire pousser leur cannabis thérapeutique à la maison, Whistler Medical Marijuana Corporation a développé une gamme de produits offerts en kit, explique l'expert.

L'entreprise donne du travail à 14 personnes actuellement. Chaque étape de procédé de culture est réalisée à la main. De la plantation à l'emballage, il faut environ cinq mois pour produire chaque variété. Par souci d'uniformité et de qualité, chaque plante est arrosée individuellement et taillée à la main, note la compagnie.

Malgré tout ce qui peut se dire sur le pot thérapeutique, David Bernard Perron est convaincu de son efficacité pour les personnes malades. Le cannabis peut aider celles souffrant, par exemple, de sclérose en plaques ou d'épilepsie.

« Ça aide des enfants qui ont plusieurs crises d'épilepsie par jour », affirme-t-il.

« Ça change la vie des gens. Comme les anciens combattants. Souvent, ils ont essayé plusieurs médicaments. Mais avec le cannabis thérapeutique, le sommeil et l'appétit reviennent. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer