Défi vélo pour la thérapie cellulaire: deux soeurs battent un record

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ASBESTOS) Une pharmacienne d'Asbestos, Josée Fréchette, et sa soeur Annie, ont battu un record pour l'événement Défi vélo pour la thérapie cellulaire. Ensemble, le duo a amassé 10 440 $ lors de la 5e édition, qui venait en aide au Centre de recherche de Hôpital Maisonneuve Rosemont.

Femme d'affaires bien connue localement, Josée Fréchette combat actuellement une récurrence d'un lymphome diagnostiqué il y a deux ans et recevra cet automne un traitement de thérapie cellulaire, soit une greffe de cellules souches. Annie travaille depuis douze ans en oncologie-hématologie chez Novartis Canada et s'impliquait volontairement déjà depuis cinq ans dans cette cause, bien avant le cancer de sa soeur. Cette parfaite coïncidence a inspiré les soeurs Fréchette à se dépasser.

« On est concerné, d'autant plus que c'est justement grâce à ces recherches que Josée recevra en une autogreffe de cellules qui guériront nous l'espérons de tout coeur son cancer, le lymphome folliculaire. Nous sommes bien fiers de l'implication de nos filles dans cette Fondation, de leur générosité. Ils font leurs les valeurs que nous leurs avons inculquées dont l'importance de s'impliquer dans de nobles causes, dans leur milieu respectif», a mentionné Gaston Fréchette, le père de Josée et d'Annie.

Les fonds amassés ces dernières années ont permis de remettre trois bourses de recherche à des chercheurs pour trois projets en immunologie et oncologie, oncologie moléculaire et immunologie et thérapie cellulaire. Ces projets qui ont tous un but commun : irradier le cancer. Les chercheurs étaient présents samedi avant le défi pour recevoir leurs bourses. Les fonds amassés par cet événement ont également été remis entièrement à la recherche.

Les cellules souches sont les cellules mères à partir desquelles toutes les autres cellules sanguines se développent (globules blancs, rouges et plaquettes). La moelle osseuse constitue l'usine qui produit des cellules souches. Certaines maladies mortelles, comme la leucémie, causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse. On a alors recours à un traitement qui consiste à détruire la moelle osseuse du patient et à la remplacer par une greffe de cellules souches provenant de la moelle osseuse, du sang périphérique ou du sang d'un donneur compatible.

Une soixantaine de personnes ont pris part au défi « Roulons pour la thérapie cellulaire », samedi au mont Orford, permettant de recueillir 67 975 $ grâce aux médecins, chercheurs, patients et amis réunis pour la cause.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer