Vallières propose le nom de Richmond-Rock Forest

Karine Vallières... (Archives La Tribune)

Agrandir

Karine Vallières

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Danville) La députée de Richmond propose de renommer sa circonscription Richmond-Rock Forest, en plus de plaider le statu quo quant à sa délimitation.

Devant les membres de la Commission de la représentation électorale mardi, Karine Vallières s'est opposée catégoriquement au retrait des municipalités de Valcourt, de Valcourt Canton, de Maricourt et de Racine, toutes situées dans la MRC du Val-Saint-François, pour les joindre à la circonscription d'Orford, tel que proposé par cette Commission.

Depuis 2012, la circonscription de Richmond est formée d'une petite partie de l'ancien comté de Richmond, d'une portion de l'ancien comté de Johnson ainsi que de l'arrondissement de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville de la ville de Sherbrooke, secteur qui représente maintenant près de 50% des citoyens du comté.

Si l'ensemble de la MRC des Sources et une partie de la MRC du Val-Saint-François se reconnaissent plus naturellement dans l'appellation comté de Richmond, il en va autrement du secteur Rock Forest-Saint-Élie-Deauville, estime Mme Vallières.

«En tant que députée, il m'importe que toutes les populations qui composent la circonscription de Richmond s'y reconnaissent. C'est la base pour s'intéresser à la démocratie et y participer. Pour y arriver, il est impératif que tous se sentent partie intégrante du comté», a argumenté la députée, qui a déposé à la Commission une lettre d'appui de la Ville de Sherbrooke en ce sens.

Devant la commission, Mme Vallières a également plaidé contre le retrait des municipalités de Valcourt, de Valcourt Canton, de Maricourt et de Racine de son comté. «Les gens de ces secteurs ont assez été barouettés. Ils ont été dans Johnson jusqu'en 2011, dans Richmond depuis 2012 et on veut les envoyer dans Orford? C'est inacceptable et j'ajoute ma voix à celle de tous les intervenants de ces milieux qui ont fait valoir leur désaccord lors des auditions de la Commission à Valcourt en avril 2015. Il est primordial de maintenir le plus possible l'intégrité de la MRC.»

Lors de son intervention, la députée a aussi rappelé avec insistance l'importance de la MRC des Sources dans la dynamique du comté de Richmond et a déposé de nouveau la lettre de la MRC stipulant «qu'au-delà des considérations sociales, économiques et culturelles, laMRC des Sources a une grande appartenance historique avec le comté de Richmond et souhaite que cela demeure ainsi».

Karine Vallières presse enfin les membres de la Commission de la représentation électorale de considérer l'influence directe de modifications à la carte électorale sur la participation à la vie démocratique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer