Citrouilles et bières, à l'ombre d'Orford

Le préfet de la MRC de Memphrémagog Jacques... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Le préfet de la MRC de Memphrémagog Jacques Demers et la coordonnatrice du service de Banque de terres de la MRC Marie-France Audet ont assisté à l'annonce du premier jumelage de l'organisme qui donne naissance à la Ferme brassicole des Cantons sur le site de Citrouilles et tournesols  dans le 13e rang d'Orford. Ils accompagnent Jocelyn Brouillard, proprio et prés. de Citrouilles et tournesols, et Jonathan Grant, prés. et brasseur de la Ferme brassicole des Cantons.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Pour son premier jumelage à vie, on peut dire de la jeune Banque de terres Memphrémagog qu'elle a réussi un match plus-que-parfait.

La Ferme brassicole des Cantons voit ainsi le jour sur le site de Citrouilles et tournesols, dans le 13e rang d'Orford.

« C'est un partage de terres, mais aussi d'employés, de boutique, de produits et de cuisine. Ça va nous permettre d'allonger la saison et de stabiliser les emplois », se réjouit le président de Citrouilles et tournesols, Jocelyn Brouillard.

« On a implanté Citrouilles et tournesols il y a six ans, continue-t-il. On a ajouté l'érablière Chic rustique sur le même domaine en 2015. Et aujourd'hui s'implante en partenariat avec Jonathan (Grant) la Ferme brassicole des Cantons. Ça va être le fun parce que les gens vont pouvoir venir ici manger un gratiné de courges-tomates en prenant une bière à la citrouille ou des produits de l'érablière avec une bière à l'érable. La quantité de produits croisés possibles et de synergie est fantastique! Jonathan a une expertise unique pour opérer la ferme brassicole et sur le domaine ici, c'est un complément naturel qui permet de diversifier l'offre pour les visiteurs. »

Voilà presque dix mois que les deux hommes ont été mis en contact par la coordonnatrice du service de Banque de terres de la MRC de Memphrémagog, Marie-France Audet.

Le premier offrait des terres en location ainsi que des possibilités de partenariats d'affaires, tandis que le second cherchait un lieu où cultiver du houblon et idéalement brasser des bières sur place.

« Dès la première rencontre, nous avons constaté nos intérêts communs, relate M. Brouillard. Le projet de Jonathan était solide et coïncidait avec la vision de mon entreprise de créer une microdestination où plusieurs PME agrotouristiques complémentaires seraient installées. »

Au printemps, 450 plants de 24 variétés de houblon ont été mis en terre, voisins d'un champ de tournesols.

Première récolte

On célébrera d'ailleurs la première « fabuleuse » récolte ce week-end, dans le cadre du nouveau Festibière la Grande Coulée d'Orford, qui débutera au pied des pistes et qui se transportera le temps d'une soirée samedi chez Citrouilles et tournesols.

Il sera trop tôt pour déguster la première cuvée, précise M. Brouillard, mais on pourra siroter la Treizième rang de la microbrasserie Memphré, manger des saucisses et de la choucroute, faire des tours de carriole et admirer le soleil couchant sur Orford.

Le président et brasseur de la Ferme brassicole des Cantons, Jonathan Grant, prévoit être en mesure d'offrir ses premières bières de collaboration (brasser hors site) à temps pour les Fêtes. Il envisage ensuite de tripler le nombre de plants mis en terre le printemps prochain en même temps qu'il complétera les étapes pour aménager les infrastructures nécessaires pour brasser les précieux liquides sur place à l'automne 2017.

Heureux de ce partenariat né grâce à la Banque de terres, Jocelyn Brouillard n'en laissera pas moins son offre sur le site de la MRC de Memphrémagog, puisque sa terre de 250 acres laisse place à plusieurs autres possibilités.

« Mon rêve à moi comme propriétaire du domaine, partage-t-il, c'est de voir s'établir sept, huit ou neuf entreprises agrotouristiques, toutes complémentaires, pour créer un one-stop shop où les gens viendront toute l'année pour retrouver un paquet de produits croisés dans ce décor unique. »

La Banque de terres en bref

Lancée au printemps 2015, la Banque de terres Memphrémagog a sept semblables dans la province. Le réseau a vu le jour dans la MRC de Brome-Missisquoi pour mettre en relation des propriétaires fonciers, des agriculteurs sans relève et des aspirants-agriculteurs. En Estrie, la MRC du Val-Saint-François a la sienne depuis juillet 2014. Dans le Memphrémagog, la Banque de terres recense actuellement 30 candidats en recherche de site et 23 propriétaires inscrits pour de la location de terres, du transfert ou du démarrage d'entreprises, du mentorat ou des partenariats d'affaires. La coordonnatrice de la Banque de terres Memphrémagog, Marie-France Audet, précise qu'actuellement cinq duos se fréquentent en vue d'un jumelage, dont trois plus seraient plus près d'une entente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer