Fête des vendanges : les exposants ont vite plié bagage

En milieu d'après-midi lundi, il ne restait que... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

En milieu d'après-midi lundi, il ne restait que quelques exposants sous le chapiteau de la Fête des vendanges.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les exposants de la Fête des vendanges de Magog-Orford n'ont pas mis de temps à remballer leurs équipements et produits, lundi, au lendemain de l'évacuation du site de la pointe Merry.

En milieu d'après-midi, il ne restait que quelques-uns sous le chapiteau, affirmait Julie Durand, directrice générale de l'événement. «Les exposants ont rapidement récupéré leur inventaire», dit-elle.

«Ça va très vite. Plus vite que je pensais. Ils étaient 166 exposants. Il n'en reste que six!»

Rappelons que les organisateurs de la Fête du bon vin ont dû évacuer le site vers 12h40, dimanche, les chapiteaux peinant à rester debout en raison des forts vents. Devant des rafales qui soufflaient à 65 km/h en début d'après-midi, on considérait qu'il y avait risque pour les participants de l'événement.

Habituellement, à la fermeture du site lors de la dernière journée d'activité, les exposants doivent avoir quitté pur 21h, précise Mme Durand.

Les visiteurs pourraient être remboursés selon la politique de remboursement de la Fête, note Julie Durand. Pour ce qui est des exposants, on examinera les possibilités au cas par cas. «Ça sera pour nous la priorité au cours des prochains jours», assure-t-elle.

«Lorsque nous aurons pris une décision, nous allons la faire connaître. Il y a très peu d'exposants qui ont subi des dommages. L'électricité n'a manqué que durant deux heures environ. Il n'y a pas de perte dans les frigos.»

Mme Durand mentionne qu'il est trop tôt pour savoir si on devra se tourner vers l'assureur de la Fête des vendanges pour régler les dédommagements.

Sur la page Facebook de l'événement, des visiteurs demandaient s'ils pouvaient être dédommagés.

Rappelons que malgré sa fin abrupte, la 23e édition de la Fête des vendanges de Magog-Orford a permis d'attirer une foule record.

C'était la deuxième fois qu'on devait interrompre l'événement en raison du mauvais temps. Il y a quatre ans, les organisateurs ont dû demander aux gens de quitter le site alors que de violents orages s'abattaient sur la région, explique Julie Durand.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer