Un pan d'histoire disparaît avec la démolition de l'hôtel Montjoye

L'ancien hôtel Montjoye a été démoli, la semaine... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

L'ancien hôtel Montjoye a été démoli, la semaine dernière, parce qu'il présentait d'importants problèmes de structure.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La démolition de l'ancien hôtel Montjoye, la semaine dernière, a fait plonger certains résidants du Canton de Hatley tête première dans leur malle à souvenirs.
« Ce n'est pas seulement une bâtisse qui a été démolie, mais un symbole. Ça marque la fin d'une époque », lance Anne-Marie Nadeau, la fille d'un ancien propriétaire de la défunte station de ski Montjoye.

Décédé au cours des dernières années, Robert Nadeau a été propriétaire de Montjoye durant plus de 30 ans. Ses trois enfants, Christian, Dominique et Anne-Marie, ont profité à plein du terrain de jeu qui était à leur disposition durant leur jeunesse.

« Le bâtiment démoli était l'hôtel familial, note la benjamine des trois enfants. Il y avait de la vie à l'intérieur. Au fil des ans, on a vécu bien des choses sur place avec plein de monde. »

Anne-Marie Nadeau admet que l'annonce de la démolition de l'ancien hôtel, survenue plus tôt cette année, l'a rendue triste. Mais elle se déclare maintenant sereine.

« La vie continue, après tout. Et puis je trouve que l'arrivée des bureaux du Canton de Hatley dans le bâtiment adjacent est une bonne nouvelle. C'est le début de la formation d'un coeur villageois. En plus, j'aime beaucoup l'idée que l'hôtel de ville soit sur une montagne. »

Pour que la population n'oublie pas l'ancien hôtel, Mme Nadeau songe à développer un projet à saveur historique. « Un sentier avec des panneaux d'interprétation de l'histoire serait une possibilité. On pourrait remonter jusqu'au Hill Crest, qui était là avant Montjoye, et aux diligences, qui passaient dans le secteur à une autre époque. »

« Une partie de l'histoire de notre municipalité est disparue avec cette démolition, convient le maire du Canton de Hatley, Martin Primeau. Ce lieu a accueilli d'innombrables skieurs. »

Les travaux

Propriétaire de l'entreprise Mont Hatley, Martin Gemme était responsable de la démolition de l'immeuble, qui présentait des problèmes de structure importants selon le Canton de Hatley.

Rappelons que le Canton de Hatley avait prévu installer ses bureaux municipaux dans l'ancien établissement hôtelier, mais il a finalement revu ses plans après avoir découvert que des problèmes de structure rendaient l'immeuble plus vulnérable. Une entente à l'amiable a été signée avec M. Gemme pour régler le différend qui opposait l'entreprise à la municipalité.

« On est content que l'étape de la démolition soit terminée, avoue Martin Primeau. On peut regarder vers l'avenir. D'ailleurs, on lancera bientôt un appel d'offres pour les travaux qu'on souhaite faire sur le bâtiment qu'on a finalement acquis. »

La municipalité est prête à injecter 650 000 $ pour rénover l'immeuble acheté à Mont Hatley, lequel était jusqu'à récemment rattaché au vieil hôtel. Elle espère obtenir des subventions pour limiter les coûts de rénovation.

Les bureaux des employés de la municipalité seront situés au premier étage et, au sous-sol, on aménagera une salle communautaire avec cuisine. On effectuera de plus des travaux à l'extérieur afin notamment d'améliorer la facture visuelle de la construction.

Malgré ces changements, Mont Hatley continuera à recevoir les amateurs de glisse en hiver. L'entreprise occupera une partie de l'ancien chalet de ski du Centre récréotouristique Montjoye pendant la saison hivernale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer