Une dernière messe pour l'abbée Donald Lauzière

Plusieurs centaines de motocyclistes ont assisté aux funérailles... (Collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

Plusieurs centaines de motocyclistes ont assisté aux funérailles de l'abbé Donald Lauzière, samedi à Drummondville.

Collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Des funérailles, le prêtre Donald Lauzière a eu l'occasion d'en célébrer plusieurs au cours de sa carrière. Samedi après-midi, les rôles étaient toutefois inversés, le populaire Drummondvillois a été porté à son dernier repos, dans une église Saint-Joseph remplie à craquer.

Plusieurs centaines de motocyclistes ont défilé sous un soleil de plomb afin de rendre un dernier hommage à l'un des leurs. Plusieurs prêtres et autres gens d'Église se sont aussi donné rendez-vous pour l'occasion. À ces gens se sont ajoutés des proches et des citoyens que le défunt a pu aider, conseiller ou influencer positivement au cours de sa vie.

Aux gens présents à l'intérieur de l'église, il faut ajouter au moins 200 personnes qui n'ont pu se trouver un siège, mais qui ont tout de même pu assister à la cérémonie présidée par l'évêque de Nicolet Mgr André Gazaille à partir du parvis. Une cérémonie que l'on a voulu humble et chaleureuse, à l'image du disparu.

Agente de pastorale aux côtés de l'abbé Lauzière pendant une douzaine d'années, Odette Laroche Belval considère le défunt comme un prophète, un homme en avance sur son temps qui était près des plus démunis.

« Il était un travaillant, mais surtout un prophète, il était capable de s'ajuster aux signes des temps. Il était un meneur, tant en moto qu'en pastorale. Il a été le premier dans plusieurs domaines. J'ai de la misère à comprendre qu'une telle force de vie est capable de s'arrêter. C'est une grande perte, mais il nous laisse quelque chose», témoigne-t-elle.

Âgé de 79 ans, Donald Lauzière avait dit à ses proches qu'il en était à sa dernière saison de motocyclette et qu'il entendait vendre sa monture au terme de la saison. Son état de santé ne lui permettait plus de faire de longues randonnées. On lui avait d'ailleurs offert une longue « ride » le 4 septembre, jour de son décès. Il a finalement accepté une offre de son ami Yves Fleurant pour un trajet plus court, sans se douter que ce serait son dernier.

Le prêtre drummondvillois est décédé dans un accident de motocyclette alors qu'il circulait sur le rang Bord-de-l'eau à Sainte-Clotilde-de-Horton, à proximité des limites de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Lors d'un virage, son marchepied aurait touché au sol, ce qui aurait provoqué une perte de contrôle. Lors de sa chute, sa tête aurait frappé violemment contre le bitume.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer