Les moutons volent la vedette aux portes ouvertes des fermes

Jean-Paul et Marie-Chantal Houde, propriétaires de la Bergerie... (Spectre média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Jean-Paul et Marie-Chantal Houde, propriétaires de la Bergerie et fromagerie Nouvelle-France de Racine, se spécialisent dans la production laitière.

Spectre média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vincent Lambert
La Tribune

(Racine) Les moutons ont volé la vedette dans le Val-Saint-François, dimanche, journée des portes ouvertes des fermes du Québec. Plus de 1500 visiteurs étaient attendus à la Bergerie et fromagerie Nouvelle-France de Racine tandis que l'Agneau maraicher, de Melbourne, se préparait à en recevoir 500.

La Bergerie et fromagerie Nouvelle-France de Racine, qui compte 300 brebis, se spécialise dans la production laitière, à la différence de l'Agneau maraicher et ses 135 brebis, davantage un producteur de viande ovine. Copropriétaire de la ferme de Racine, Jean-Paul Houde explique qu'« on trait le lait des brebis, tandis que pour les producteurs de viande, les agneaux vont boire le lait de leur mère. Nous, on sépare le petit de la mère pour fabriquer le fromage et notre deuxième production, ce sont les agneaux avec un lait de remplacement, qui est sensiblement pareil à l'élevage de brebis de viande. »

La journée des portes ouvertes permet de tisser des liens avec les consommateurs. « On montre d'où le produit part, soit de l'herbe mangée au pâturage. On peut donc expliquer la production de lait et la fabrication de fromage », soutient M. Houde. À la ferme l'Agneau maraicher, « on veut montrer que l'élevage est de bonne qualité et qu'on prend soin de nos animaux », affirme Tommy Sansfaçon, copropriétaire de l'Agneau maraicher.

Les enfants présents aux portes ouvertes étaient enjoués de voir les moutons. Certains étaient familiers au milieu agricole. « Je suis habituée d'aller à la ferme. J'aime surtout les animaux qui sont bébés », explique Joliane Breton, en visite à l'Agneau maraicher.

Des portes ouvertes avec plusieurs activités

À la ferme de Racine, les visiteurs ont pu voir une échographie d'une brebis. Sur place, les gens ont goûté à des fromages de l'endroit. Pour plusieurs visiteurs, la visite à la ferme a permis de comprendre la provenance des produits et de se sensibiliser à l'achat local. Beaucoup ont apprécié la qualité et l'organisation de la ferme. La Bergerie et fromagerie Nouvelle-France offre notamment différents fromages et des yogourts de lait de brebis.

Pour certains visiteurs à Melbourne, la visite à la ferme est une habitude : « On aime les animaux. Chaque année, on visite des fermes. On trouve ça impressionnant », explique Carole-Ann Poitras, résidante de Saint-Germain-de-Grantham. Cette ferme a reçu la visite de petites familles et d'étudiants en agriculture. Dans ses produits, on retrouve bon nombre de saucisses et de la viande ovine. L'Agneau maraicher offrait à ses visiteurs un kiosque de vente de légumes diversifiés, produits à même la ferme en plus d'une dégustation de viande. Sylvie Sansfaçon, tante du copropriétaire, ne cachait pas sa satisfaction : « Je leur lève mon chapeau. Il y a beaucoup de travail. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer