Évacuation à la Fête des vendanges

La 23e édition de la Fête des vendanges de... (Spectre média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La 23e édition de la Fête des vendanges de Magog-Orford a dû se conclure plus tôt que prévu en raison de fortes rafales de vent.

Spectre média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les boeufs ont été décornés et les amateurs de bons vins ont été violemment décoiffés dimanche après-midi : de puissantes rafales de vent ont forcé les organisateurs de la Fête des vendanges de Magog-Orford à évacuer le site vers 12 h 40, les chapiteaux peinant à rester debout.

Selon Environnement Canada, le vent soufflait à 65 km/h en début d'après-midi, une vitesse suffisante pour que l'équipe technique de la Fête des vendanges considère que les caprices de dame Nature mettaient à risque les participants de l'événement.

« Ce n'est plus la fête du vin, c'est la fête du vent! » s'exclamait le président de l'événement et propriétaire du vignoble Le Cep d'Argent, Jean-Paul Scieur.

« À la Fête des vendanges, on a un protocole, et quand le directeur technique a vu qu'il ventait autant, il est allé voir les structures du site et nous a convoqués pour nous dire que nous allions devoir fermer le site, raconte-t-il. Par la suite, nous avons appelé la police et nous avons confié la gestion de l'évacuation aux autorités compétentes. »

Les organisateurs ont préféré fermer le site pour le reste de la journée, si bien que la Fête s'est terminée plus tôt que prévu.

La visite de Suzy Rainville, ex-participante de l'émission Les Chefs! et chef propriétaire du Baumann Smokehouse, et de Marie-Fleur St-Pierre, propriétaire du Mesón et animatrice de Marie-Fleur et ses tapas, ont donc dû être annulés, tout comme le Défi La Récolte d'ici, au cours duquel les chefs Alain Ferraty, chef-exécutif au Manoir des Sables, et Marcel Henri, chef Provigo, étaient censés cuisiner les produits maraîchers du Québec.

Du côté musical, les prestations de Jon Macaulay, de The Hellbound Hepcats et de Help! n'ont également pas pu avoir lieu.

Parmi les personnes qui sortaient par dizaines du site vers 13 h, certaines étaient heureuses d'être arrivées tôt le matin pour profiter de l'alcool qui coulait à flots et visiter quelques-uns des 130 exposants sur place, alors que d'autres regrettaient d'avoir fait la grasse matinée.

« C'est sûr qu'on trouve ça plate parce qu'on venait d'arriver... Il va falloir se reprendre l'année prochaine! », lançait résolument Annie Roy.

Bilan positif

Mais malgré sa fin abrupte, la 23e édition de la Fête des vendanges de Magog-Orford a été balayée par un vent de réussite, selon son président.

« La journée d'hier (samedi) a été un très gros succès : c'est vraiment la journée record de cette année, affirme M. Scieur. On n'a pas encore les chiffres exacts, mais on peut dire que ç'a été une très très belle édition. »

« Au cours des deux fins de semaine, on avait un bel équilibre entre la programmation gourmande et musicale. Bien sûr, le chapiteau des dégustations est demeuré l'attrait le plus populaire, mais les spectacles que nous proposions étaient tous pleins aussi. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer