Demers favorable à un partenariat entre Orford et Owl's Head

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) L'idée d'accroître la collaboration entre les stations de ski Mont Orford et Owl's Head plaît clairement au préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, lequel est aussi président de la Corporation ski et golf Mont-Orford.

«J'ai rencontré Fred Korman, le propriétaire de la station Owl's Head, dans les derniers mois, et les directeurs généraux de nos deux montagnes ont eu une rencontre ensemble récemment. On s'approche d'une entente de collaboration. Dans la situation actuelle, il faut être capable de s'entraider», révèle M. Demers.

Le préfet de la MRC de Memphrémagog indique que les deux centres de ski pourraient éventuellement réaliser des campagnes promotionnelles conjointes et amener leur école de ski respective à travailler en partenariat.

Jeudi, La Tribune révélait que l'homme d'affaires Gilles Bélanger a également entrepris des discussions avec Fred Korman, qui dirige Owl's Head depuis maintenant 50 ans. Il se montre fort intéressé à assurer l'avenir de la station de ski et croit qu'un partenariat avec le Mont Orford est essentiel. Puisqu'il est question de M. Bélanger, ce dernier a par surcroît rencontré Jacques Demers récemment.

Les deux hommes ont discuté de l'avenir des deux stations de ski de la région de Memphrémagog, qui ont chacune connu un hiver décevant en 2015-2016.

Évidemment, à titre de préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers est heureux de constater qu'un homme d'affaires en vue démontre de l'intérêt pour la station Owl's Head.

«Cette montagne a une grande importance pour le secteur de Potton, affirme-t-il. C'est un attrait réel pour cette municipalité. Grâce à Owl's Head, plusieurs personnes s'installent tous les ans à Potton.»

Maire du canton de Potton, Louis Veillon est ravi des discussions amorcées entre Gilles Bélanger et Fred Korman. «On serait content de voir que la pérennité de la montagne est assurée. On ferait notre possible pour aider un nouvel acquéreur», déclare-t-il.

À ce sujet, M. Veillon souligne qu'il serait possible d'ajouter plus de 200 unités d'habitation autour de la montagne, et ce, sans investissement majeur dans les infrastructures d'eau potable locales ni changement de zonage.

Notons que Fred Korman, qui est maintenant âgé de plus de 80 ans, se déclare intéressé à vendre son centre de ski et son terrain de golf. Il précise toutefois que les discussions avec M. Bélanger ne sont qu'embryonnaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer