Un week-end de beau temps grâce à Hermine

Le soleil promet d'être avec nous au cours... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le soleil promet d'être avec nous au cours des prochains jours. Et il faut dire merci à l'ouragan Hermine.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le couvert nuageux de vendredi matin n'était pas annonciateur du temps qu'il fera au cours de ce long week-end de la fête du Travail.

Le soleil promet d'être avec nous au cours des prochains jours. Et il faut dire merci à l'ouragan Hermine.

L'immense système météo qui a touché la Floride vendredi matin va en quelque sorte créer un vide sur notre partie de l'Amérique du Nord, ce qui gardera le beau temps chez nous, avance Marie-Ève Giguère, météorologue chez Environnement Canada.

«On peut dire que l'ouragan va garder le mauvais temps stationnaire au sud de la frontière», explique-t-elle.

«C'est un système de basse pression qui gardera le système de haute pression sur le Québec.»

Les températures seront aussi plus chaudes que la normale, ajoute la spécialiste. Elles pourraient grimper à 30 degrés au milieu de la semaine prochaine. «C'est comme 10 degrés plus élevés que la normale», observe Mme Giguère.

«On prévoit d'ailleurs que tout le mois de septembre sera plus doux. Ça suit la tendance observée au cours des dix dernières années pour septembre. Il semble avoir un déplacement des températures plus douces vers la fin de l'été.»

L'automne devrait être plus chaud que la normale, ajoute-t-elle.

Le mois d'août a permis de changer le paysage de sécheresse en Estrie grâce à sa pluie. Deux épisodes de fortes précipitations ont permis de rendre plus vert notre environnement, souligne Marie-Ève Giguère.

Ceux-ci ont versé pas moins de 140 mm de pluie sur le territoire.

Il a fait chaud durant le huitième mois de 2016. La moyenne des températures maximales a atteint 26 degrés, alors que la normale est à 24 degrés.

Même tableau pour les nuits : la moyenne a été à 13 degrés, alors que la normale se situe à 12 degrés.

«On n'a pas battu de record, mais il a fait chaud, résume la météorologue. On pouvait le sentir la nuit.»

«Aussi, les humidex ont atteint les 40 degrés.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer