« Un véritable drame pour une petite municipalité »

Près de 200 résidences pour personnes âgées ont... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Près de 200 résidences pour personnes âgées ont fermé leurs portes au Québec au cours des dernières années.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(Weedon) La fermeture de la Résidence St-Janvier est un véritable drame, estime le président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), Yves Desjardins.

« Bien que le CLSC pourra donner un fier coup de main, pour une petite municipalité comme celle de Weedon, c'est un véritable drame. Depuis quelques années, près de 200 résidences ont été fermées dans de petites localités et c'est vraiment dommage comme situation », explique M. Desjardins.

Néanmoins, il trouve que le gouvernement a fait ce qu'il peut pour venir en aide aux résidences ciblées.

« L'aide du gouvernement a été très généreuse avec 70 millions de dollars de subvention. C'est beaucoup mieux qu'en Ontario où il n'y en a eu aucune. Le problème, c'est qu'avant ces nouvelles normes, les propriétaires avaient déjà de la difficulté à joindre les deux bouts. Le coût de la vie augmente et c'est difficile d'augmenter les prix. C'est là où est le problème », fait valoir le président-directeur général du RQRA.

Allant plus loin dans son analyse, il a également constaté qu'un changement était perceptible dans cette industrie. « Auparavant, il y avait près de 900 résidences avec moins de 10 unités. Aujourd'hui, il y en a 400 qui ont dû fermer leurs portes », note-t-il.

De son côté, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie assure que sa mission première est la sécurité des personnes âgées.

« Il faut comprendre que nous n'avons pas vraiment à commenter la fermeture de la Résidence St-Janvier puisque c'est d'abord et avant tout une question d'affaires. Cependant, ce qui compte pour nous, c'est la sécurité et le bien-être des usagers à la suite de la fermeture », rapporte Geneviève Lemay du service des communications du CIUSSS.

Ainsi, l'organisation a pris toutes les mesures nécessaires afin que les aînés touchés ne se retrouvent pas sans domicile.

« Tous les résidents ont été rencontrés et leurs besoins ont également été analysés. Nos équipes de soutien à domicile étaient là pour trouver de nouveaux domiciles aux personnes concernées. Certaines ont décidé d'aller vers une autre résidence, d'autres ont opté pour des ressources intermédiaires et il y en a même qui ont décidé de retourner à leur domicile, mais avec des services du CLSC », assure Mme Lemay.

Rappelons que la Résidence St-Janvier de Weedon fermera ses portes à compter de la semaine prochaine en raison des coûts trop élevés pour se conformer aux nouvelles normes de sécurité des établissements pour personnes âgées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer