Une 7e hausse de clientèle pour la CS des Bois-Francs

La présidente de la CSBF, Paulette S. Rancourt,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La présidente de la CSBF, Paulette S. Rancourt, et son directeur général, Daniel Sicotte

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Pour une septième année consécutive, la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) connaîtra, cet automne, un accroissement de sa clientèle. Elle renouera avec la barre des 13 000 élèves pour la première fois depuis plus de dix ans.

La commission a enregistré 202 inscriptions de plus qu'à pareille date l'an dernier, principalement auprès des établissements préscolaires et primaires. Cette situation force l'ouverture de trois nouvelles classes de maternelle, deux à Victoriaville et une autre à Laurierville. On se prépare également à ajouter de nouvelles classes.

« À Victoriaville, nos écoles primaires sont occupées à 97 %. Nous ne sommes pas en situation d'urgence, mais si ça continue ainsi, il faudra qu'il y ait un mouvement d'ici dix ans. La croissance est légère, mais elle est soutenue », affirme le directeur général de la CSBF, Daniel Sicotte.

« Ce qui est intéressant, c'est de constater que l'accroissement de la clientèle a lieu aussi dans les municipalités rurales. Il fut un temps où on avait des gains dans la ville centre et une dévitalisation ailleurs », poursuit-il.

La CSBF commencera donc à évaluer la possibilité de souscrire à des programmes d'immobilisation afin d'ajouter des classes à certains de ses 42 établissements. Il n'est toutefois pas prévu de construire de nouvelles écoles. « Il faudra évaluer si cette augmentation se maintiendra avec le temps », précise-t-il.

Pour la première fois depuis le début de cette hausse démographique, on note un accroissement de la clientèle de niveau secondaire. Bien qu'elle soit minime pour l'instant, on prévoit qu'elle sera soutenue au moins pour les sept prochaines années. Déjà, on a procédé à un remodelage de la polyvalente Le Boisé afin de créer de nouvelles classes, ainsi que des laboratoires.

« Si la tendance se maintient, il y aura une pression accrue sur le Tandem et le Boisé au cours des prochaines années, mais nous sommes déjà en action. Il faut aussi dire que le développement de programmes sport-études a pour effet de libérer des espaces au profit des surfaces sportives », ajoute M. Sicotte.

Au cours des dernières semaines, la CSBF a procédé à l'embauche de 30 nouveaux professeurs afin de répondre à la hausse de l'achalandage et de pallier les départs à la retraite.

L'organisation a, par ailleurs, annoncé la réalisation de travaux de 7 millions $ afin d'améliorer 27 de ses 42 établissements scolaires. Les projets les plus importants visent l'aménagement d'une salle de spinning et d'un lieu de diffusion culturelle à l'école Sainte-Marie de Princeville, ainsi que la modification d'un ascenseur à la polyvalente La Samare de Plessisville afin d'en améliorer l'accès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer