Frontenac inaugure son accès au lac Mégantic

La Municipalité de Frontenac a maintenant un accès... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

La Municipalité de Frontenac a maintenant un accès au lac Mégantic, sur la route 161, le chemin de Woburn, au nouveau parc riverain Sachs-Mercier, du nom des propriétaires de l'ancien Camping Mercier qui s'y trouvait auparavant. Ont assisté à la conférence de presse d'inauguration : Tom Sachs, le maire de Frontenac, Jean-Denis Cloutier, Charles-Auguste « Charlot » Mercier, Christian Sachs avec son fils dans les bras, Laurent Mercier, Sarah-Maude et Anaëlle Mercier.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Frontenac) Près de la moitié des rives du lac Mégantic se trouvent sur le territoire de Frontenac, mais la municipalité n'a jamais possédé d'accès à ce plan d'eau pour y mettre une embarcation à l'eau.

Mais voilà, c'est chose du passé puisque la Municipalité a inauguré le parc riverain Sachs-Mercier sur deux terrains de l'ancien Camping Mercier, sur le chemin de Woburn. Il s'y trouve une descente de bateaux que les résidants de Frontenac et les visiteurs apprécieront.

« C'est aujourd'hui l'annonce d'un beau projet pour le développement de notre région. Il a été rendu possible grâce à une contribution de notre Fonds de développement de l'ordre de 40 000 $, volet projets structurants. Il est également financé par la concertation des 16 municipalités qui se sont associées pour le projet communautaire des éoliennes de Saint-Robert-Bellarmin, qui en reçoivent des redevances. Le projet va continuer à évoluer pour les cinq à sept prochaines années », a révélé la préfète de la MRC du Granit, Marielle Fecteau.

Le maire de Frontenac, Jean-Denis Cloutier, s'est dit très heureux et très fier de la concrétisation d'un projet d'ampleur pour toute la région. C'était la première fois que le maire livrait des portions de son discours en anglais, étant donné qu'il accueillait des membres de la famille Sachs, Tom et Christian avec des membres de leur famille, tous anglophones, qui ont été propriétaires du Camping Mercier avec la famille Mercier. Il s'agit d'un lieu qui a fait les belles années du tourisme durant plusieurs décennies.

Ce camping a été démantelé en 2012 et les terrains ont été mis en vente. La Municipalité de Frontenac avait acquis deux des terrains riverains du lac Mégantic, avec un emprunt considérable qui n'était pas bienvenu pour plusieurs contribuables de Frontenac.

« Nous avions alors promis que ce ne serait pas les taxes des citoyens qui financeraient ce projet, qui nécessite au total 223 000 $. La part de la Municipalité sera donc de 183 000 $, payée par les redevances des éoliennes. Ce projet aura des retombées sur les plans social, économique et environnemental », assure M. Cloutier.

La première phase déjà réalisée comprenait le chemin d'accès, les quais flottants, la rampe de mise à l'eau des bateaux, le stationnement, le panneau d'identification du parc et un aménagement paysager. La deuxième phase, qui sera amorcée au printemps 2017, concernera la construction d'un bâtiment de services et l'installation d'une barrière électronique contrôlant l'accès au parc et à la descente de bateaux. Viendront plus tard, dans une troisième phase, une aire de pique-nique, des jeux pour les jeunes et des sentiers pédestres pour la randonnée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer