L'ancien Carmel de Danville est mis en vente

L'édifice de l'ancien Carmel de Danville est mis... (Archives La Tribune)

Agrandir

L'édifice de l'ancien Carmel de Danville est mis en vente.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Danville) L'édifice de l'ancien Carmel de Danville est mis en vente. Après le départ des petites soeurs carmélites en 2009, des citoyens de Danville avaient formé le Comité de revalorisation du Carmel en 2010 afin de s'assurer que ce site et son édifice puissent conserver son caractère patrimonial et empêcher qu'un éventuel acquéreur le démolisse pour en faire un projet commercial ou résidentiel quelconque. Le Comité avait depuis évalué la faisabilité de conserver ce patrimoine danvillois en lui donnant une vocation éducative et sociale. Ses membres misaient également sur la mise en valeur et la conservation des jardins qui l'entourent, des lieux propices à la détente et au ressourcement. Aucune piste n'a cependant trouvé suffisamment écho pour aller de l'avant.

« C'est à contrecoeur, après avoir travaillé très fort sur ce projet, par un constat de l'évolution du dossier qui ne permettait pas d'une façon réaliste de poursuivre qu'une décision unanime a été prise. À la municipalité, notre projet n'avait pas suscité l'enthousiasme souhaité, il était difficile de satisfaire une adhésion par des propositions qui auraient convenu et assuré la participation financière convoitée. Du côté de la population, la réponse n'était pas également à la hauteur de ce que nous espérions, » a commenté le président du comité, Alain Beauchemin.

C'est dans l'espoir de susciter une énergie nouvelle et de voir d'autres avenues se profiler que la décision de la mise en vente a été prise. Avec ses 30 chambres, ses grandes salles de rencontres et son magnifique jardin clôturé, plus grand qu'un terrain de football, cet immense domaine est dorénavant disponible pour un éventuel acquéreur.

Les futurs acquéreurs auront aussi accès à l'étude de marché effectuée par Desjardins marketing. Tous les profits éventuels de cette transaction seront versés à un autre organisme à but non lucratif. Les projets d'acquisitions s'approchant le plus des valeurs mises de l'avant par le comité seront privilégiés.

Durant ces cinq dernières années, le soutien de la communauté, par sa participation aux activités-bénéfices, a permis d'empêcher la détérioration des lieux, de proposer un plan de restauration et de développement, ainsi que d'explorer les sources de financement possible. Toutefois, le comité n'a pu, dans ce laps de temps, développer ses projets et atteindre ainsi les objectifs qu'il s'était fixés. À cet égard, toutes les personnes qui ont appuyé le comité seront personnellement invitées à une rencontre-bilan.

Aimées et appréciées de tous, les petites soeurs carmélites vécurent à Danville de 1957 à 2009.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer