Les filles ont adopté le soccer à Magog

Ça ne dérougit pas! Les filles continuent d'affluer au sein de l'Association de... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Ça ne dérougit pas! Les filles continuent d'affluer au sein de l'Association de soccer mineur de Magog (ASMM). Encore cette année les filles représentent 40 pour cent de la clientèle qui gravite à l'ASMM alors que la moyenne provinciale au sein des clubs de Soccer Québec est sous la barre de 30 pour cent.

Cet été, 240 filles foulent les gazons de terrains de soccer à l'ASMM. Les garçons sont au nombre de 371 pour un total de 611 jeunes inscrits aux activités de l'organisme magogois cet été.

«Nous sommes très heureux de cette participation féminine, se réjouit Christian Longpré, président de l'ASMM. C'est certain que c'est une fierté pour nous d'accueillir toutes ces filles qui ont fait du soccer leur sport de prédilection l'été. Le soccer a réellement fait une percée importante chez les filles à Magog au cours des dernières années et ça ne semble pas vouloir s estomper.»

Comment expliquer cet engouement pour le ballon rond à Magog au sein de la gent féminine? «Je répondrai simplement qu'elles se sentent acceptées. Pas de comparaison entre les garçons et les filles chez nous», ajoute le président tout en précisant que la soirée de filles organisée à la fin de l'hiver atteint son objectif et attire des nouvelles joueuses chaque année.

«C'est une soirée réservée aux filles où il y a bien sûr des activités qui tournent autour du soccer, mais on va bien plus loin. Il y a du karaoké, de la danse, etc. Des liens se tissent entre des filles qui ne se connaissaient même pas avant cette activité et ça se transporte sur les terrains de soccer. Jusqu'ici, c'est une recette gagnante pour nous à Magog», fait valoir Christian Longpré.

À plein régime

Gars ou filles, le soccer mineur roule à plein régime au sein de l'ASMM. «La saison est bien remplie. On vient de terminer notre Festi-Tour national qui attiré quelque 1500 jeunes. On peut parler d'une famille agrandie pour le Festi-Tour puisqu'on remarque la participation d'équipes provenant de régions de plus en plus éloignées», affirme Christian Longpré.

Pour une deuxième année d'affilée, les activités de l'association se prolongeront une fois que le rideau sera tombé sur la saison des équipes. «Nous cherchons constamment à améliorer nos services à nos membres. Par exemple, lorsque l'école reprend à la fin août, la saison est pas mal terminée pour tout le monde. Or, les terrains sont encore en bon état à cette période de l'année. On a décidé d'utiliser ceux d'Omerville pour faire du développement technique auprès des jeunes qui le désirent. La participation est excellente. On répond ainsi à un besoin. On regarde pour répéter l'expérience cette année», mentionne Longpré qui fait connaissance pour la première fois avec la fonction de président, lui qui remplace le monument qu'était Louis-Michel Côté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer