La fièvre du baseball renaît à Magog

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Pour un regain de vie, c'en est tout un! En l'espace d'un an, l'Association de baseball mineur de Magog (ABMM) a vu son nombre de joueurs augmenter de presque 60 pour cent.

De 54 joueurs en 2015, l'ABMM compte maintenant 94 jeunes dans ses rangs. «C'est vraiment formidable! s'exclame le nouveau président Patrick Custeau. J'avais la ferme intention de faire bouger les choses et je suis emballé de la tournure des événements. Je suis arrivé avec mes gros sabots et je sais que cela a dérangé au début. Mais ce qui importe, c'est le nombre de jeunes sur le terrain.»

Il y a un an, Custeau se contentait d'un rôle d'entraîneur. Sa conjointe Sonia Fillion faisait partie du conseil d'administration de l'ABMM. «Disons que j'étais sévère dans mes critiques et j'abordais souvent Sonia sur différents sujets. Je n'avais rien de personnel contre les dirigeants, qui faisaient ce qu'ils croyaient bon pour le sport. Un bénévole, faut le respecter. À la longue, ma conjointe m'a dit de cesser de toujours remettre en question les actions des dirigeants et de m'impliquer à mon tour. Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et j'ai posé ma candidature pour la fonction de président et j'ai été élu. En toute honnêteté, il n'y avait pas beaucoup d'atomes crochus avec le conseil d'administration à ma première réunion, mais je pouvais comprendre. J'ai pris des engagements avec eux et j'ai rapidement livré la marchandise. Je suis un gars ambitieux, et c'est vrai que parfois je veux aller trop vite. J'ai réalisé que je ne pouvais pas tout faire en un an. Ça ne fait que commencer. Il y a un enthousiasme retrouvé pour le baseball mineur, non seulement chez les jeunes, mais aussi au sein des dirigeants. Ce n'est pas mon show, mais ça prenait un électrochoc», fait valoir Custeau.

Du midget

En 2016, sept équipes ont été formées à Magog, dont deux dans la division bantam. Il y a aussi une trentaine de bouts d'choux qui font l'apprentissage du baseball dans une petite clinique. «Il y a belle lurette que nous n'avions pas eu d'équipes bantam à Magog. D'ici deux ans, je garantis que nous aurons du midget. Nous aurons donc du baseball dans toutes les catégories», dit-il.

Cette hausse considérable du nombre de joueurs a entraîné quelques problèmes sur le plan du recrutement d'entraîneurs. «Je m'attendais à ça, mais on a trouvé le personnel requis. Aujourd'hui, demandez à ces entraîneurs s'ils ont des regrets. Tous sont heureux de ce qu'ils accomplissent pour les jeunes», fait valoir le président.

L'ABMM a aussi organisé un premier tournoi provincial pee-wee qui vient tout juste de se terminer. «Si je me fie aux commentaires reçus, tous ont apprécié leur passage à Magog. Ce n'est qu'un début», promet Custeau dont l'association collaborera aussi en août lors du passage à Magog du Championnat canadien des 18 ans et moins.

«C'est contagieux ce qui est en train de se passer avec le baseball mineur chez nous. Même la ville de Magog a accepté d'investir pour doter le parc Théroux de nouveaux abris pour les joueurs», termine Patrick Custeau.

Le mot playball résonne plus que jamais sur les terrains de baseball à Magog en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer