Le mercure monte encore plus

La température a fait grimper le mercure à 31 degrés (jusqu'à 42 avec le... (SPECTRE MÉDIA, JESSICA GARNEAU)

Agrandir

SPECTRE MÉDIA, JESSICA GARNEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La température a fait grimper le mercure à 31 degrés (jusqu'à 42 avec le facteur humidex) mercredi en Estrie. Partout en ville, le mot d'ordre pour s'en sortir reste « hydratation ».

Même si la chaleur est accablante, il faut vaquer à ses occupations quotidiennes. Les travailleurs des chantiers un peu partout en Estrie se sont équipés de cruches d'eau et de coin d'ombre pour passer à travers la journée. « On roule nos manches parce que nos habits ne respirent pas bien, on détache notre veste et on mange un Mr Freeze pour se rafraîchir », explique Martin Dusseault travailleur à Signalisation des Cantons.

Il précise qu'il est important de mettre de la crème solaire et d'être vigilant pendant la journée afin de détecter de possibles coups de chaleur.

Les boulangeries aussi doivent être prudentes, mais pour la levée du pain. « Il faut chaud et les pains sont prêts plus rapidement. Il faut connaître son métier et être alerte », explique le propriétaire de la Boulangerie Dufeu, Daniel Dufeu. « C'est surtout l'humidité qui se fait sentir. Il faut prendre des pauses, boire beaucoup d'eau et parfois s'arrêter. Les fours produisent beaucoup de chaleur, il faut faire attention. »

Malgré la chaleur, nous ne pouvons nier qu'il s'agit tout de même d'une magnifique journée pour pratiquer des sports d'extérieur. Nicolas Taillefer et son garçon se sont adonnés à une journée de vélo de montagne au mont Bellevue. « Dans le bois, c'est différent. On est vraiment bien à l'ombre », mentionne-t-il. « C'est sur qu'il faut boire de l'eau avant, pendant et après. » Le duo a d'ailleurs décidé de se récompenser avec une crème glacée de fin d'après-midi.

« Ce soir, il y aura beaucoup de monde. Les gens aiment manger une crème glacée après le souper, surtout quand il fait chaud », souligne Roxana Roberge, employée de la Crèmerie du Parc pour un deuxième été. Déjà, plusieurs personnes venaient se chercher une collation de fin de journée pour continuer de profiter du beau temps.

Des précautions à prendre

Pour éviter les coups de chaleur en cette saison estivale, plusieurs conseils ont été émis par la CNESST. Il faut, entre autres, boire de l'eau fraîche en quantité suffisante, et ce, même si vous n'en ressentez pas le besoin, porter des vêtements légers, de couleur claire, porter un chapeau, un casque ou une casquette lors d'une exposition au soleil, diminuer le rythme du travail à l'extérieur et prendre des pauses à l'ombre ou dans un endroit frais.

La SPA appelle également au bon sens des propriétaires d'animaux. « Faire une course de quelques minutes à la quincaillerie du coin, ce n'est pas long pour vous. Mais pour un chien à l'intérieur d'une voiture, c'est une éternité », lance Cathy Bergeron, porte-parole et responsable des communications de la SPA de l'Estrie.

« En aussi peu que 10 ou 15 minutes, votre chien peut subir de graves séquelles irréversibles, voire mourir. Et entrouvrir les fenêtres ne contribue pas à éviter les coups de chaleur. » Une négligence qui peut entraîner de graves conséquences pour ces animaux touchés par un coup de chaleur.

« Il ne s'agit pas d'une situation exceptionnelle », déclare Robert Michaud, météorologue d'Environnement Canada. « Il y a toujours au moins deux ou trois grosses vagues de chaleur pendant l'été, la première se terminera vendredi. » Un front froid balayera la région pour rétablir la situation et faire retomber la température dans les normales de saisons d'ici vendredi, attirant par le même fait des orages qui pourraient être violents.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer