Nouvelles installations au parc national du Mont-Orford : les premiers clients arrivent

Cinq nouveaux chalets ont été construits en bordure... (Photo fournie)

Agrandir

Cinq nouveaux chalets ont été construits en bordure du lac Stukely, à l'intérieur du parc national du Mont-Orford, dans le cadre d'un projet plus vaste d'amélioration des installations de l'aire protégée.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les nouvelles installations du parc national du Mont-Orford accueilleront leurs premiers clients à compter d'aujourd'hui. D'une valeur de plus de sept millions $, les travaux réalisés devraient rehausser l'expérience des personnes qui visiteront le camping et la plage du secteur du Lac-Stukely.

Des travaux importants ont été effectués à l'intérieur du camping du secteur Stukely, dont la création remonte à 1967. Les nouveaux emplacements créés offrent généralement plus d'espace et d'intimité aux campeurs.

Au total, le camping en question compte désormais 276 emplacements de type « traditionnel ». On retrouve aussi sur place 21 tentes déjà montées capables d'accueillir des campeurs en tout temps durant la saison estivale.

Cinq nouveaux chalets Exp ont été construits dans une érablière aux abords du lac Stukely. « Leur thème, la symphonie forestière, s'inspire du chant mélodieux du plongeon huard, des couleurs de l'automne et du centre d'arts Orford musique, un lieu reconnu dans la région », indique un communiqué émis par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq).

D'autre part, le centre de services situé à la plage du lac Stukely a été complètement reconstruit. Le bâtiment comprend notamment un dépanneur, un restaurant ainsi qu'une « boutique nature ».

« Aucune surprise »

Directrice du parc national du Mont-Orford, Brigitte Marchand affirme que les travaux se sont bien déroulés du début à la fin. « Nous n'avons pas eu de surprise, dit-elle. Il y a eu un suivi serré des budgets comme cela se fait habituellement à la Sépaq. »

Mme Marchand souligne que les habitués attendent avec impatience l'ouverture du camping du secteur Stukely. « On sent leur impatience depuis des semaines. Certains auraient aimé qu'on ouvre avant, mais il aurait été impossible de livrer avant le 8 juillet », explique-t-elle.

Quoi qu'il en soit, la directrice du parc national du Mont-Orford est persuadée que les clients aimeront les nouvelles installations. « Le nouveau centre de services, entre autres, est assez impressionnant. »

Par ailleurs, il est toujours question de rénover ou de reconstruire le bâtiment d'accueil baptisé Le Cerisier. Les plans et devis seront disponibles à court terme, mais on ignore quand le projet se concrétisera.

Brigitte Marchand confie par surcroît qu'un nouveau bâtiment de services sera érigé dans le secteur Fraser au cours de la prochaine année, un projet devenu nécessaire après un incendie survenu l'hiver dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer